Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 janvier 2020

Conférence à Vervins ce 1er février par Mariana Alvès Pereira

thumbnail_Marianna.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

15:37 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

REPRISE DE L'ÉMISSION "SYNTHÈSE" (TÉLÉVISÉE) : JEUDI 16 JANVIER 2020

2020 01 RL REPRISE.jpg

LES PRÉCÉDENTES ÉMISSIONS CLIQUEZ ICI

13:38 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Parution prochaine du nouveau numéro de Réfléchir et Agir

81542662_254811245494652_2628190582635233280_o.jpg

Vendu en kiosques

12:35 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le nouveau numéro (n°82) de Terre et peuple est sorti

82135912_175157733873700_5033745702916718592_o.jpg

En savoir plus cliquez ici

12:33 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Et si son intervention militaire en Libye était d’abord pour la Turquie un moyen de pression pour obtenir la révision du Traité de Lausanne qui fixa ses frontières maritimes en 1923 ?

LUGAN B 1.jpgCommuniqué

de Bernard Lugan 

Trois événements de grande importance rebattent le jeu géopolitique méditerranéen :

1) Le 7 novembre 2019, afin de contrôler le tracé du gazoduc EastMed par lequel se feront les futures exportations de gaz du gigantesque gisement de la Méditerranée orientale vers l’Italie et l’UE, la Turquie a signé avec le GUN (Gouvernement d’Union nationale libyen), l’un des deux gouvernements libyens, un accord redéfinissant  les zones économiques exclusives (ZEE) des deux pays. Conclu en violation du droit maritime international et aux dépens de la Grèce et de Chypre, cet accord trace aussi artificiellement qu’illégalement, une frontière maritime turco-libyenne au milieu de la Méditerranée.
 
2) La sauvegarde de cet accord passant par la survie militaire du GUN, le 2 janvier 2020, le Parlement turc a voté l’envoi de forces combattantes en Libye afin d’empêcher le général Haftar, chef de l’autre gouvernement libyen, de prendre Tripoli.
 
3) En réaction, toujours le 2 janvier, la Grèce, Chypre et Israël  ont signé un accord concernant le tracé du futur gazoduc EastMed dont une partie du tracé a été placée unilatéralement en zone maritime turque par l’accord Turquie-GUN du 7 novembre 2019.
Ces évènements  méritent des explications:
 
Pourquoi la Turquie a-t-elle décidé d’intervenir en Libye ?
 
La Libye fut une possession ottomane de 1551 à 1912, date à laquelle, acculée militairement, la Turquie signa le Traité de Lausanne-Ouchy par lequel elle cédait la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Dodécanèse à l’Italie (voir à ce sujet mes deux livres Histoire de la Libye  et Histoire de l’Afrique du Nord des origines à nos jours).
 
Depuis la fin du régime Kadhafi, la Turquie  mène un très active politique dans son ancienne possession en s’appuyant sur la ville de Misrata. A partir de cette dernière, elle alimente les groupes armés terroristes sahéliens afin d’exercer un chantage sur la France : « Vous aidez les Kurdes, alors nous soutenons les jihadistes que vous combattez   »…
 
A Tripoli, acculé militairement par les forces du général Haftar, le GUN  a demandé à la Turquie d’intervenir pour le sauver. Le président Erdogan a accepté en échange de la signature de l’accord maritime du 7 novembre 2019 qui lui permet, en augmentant la superficie de sa zone de souveraineté, de couper la zone maritime économique exclusive (ZEE) de la Grèce entre la Crête et Chypre, là où doit passer le futur gazoduc EastMed.

Lire la suite

11:03 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un nouveau livre-fiction d'Alcide Gaston (éditions du Lore) au titre "original" : Mort aux fafs...

82553084_2527825307487576_9185582290359549952_n.jpg

En ce début d’année 2020, parution d’une nouvelle fiction d’Alcide Gaston intitulée Mort aux Fafs.

Dans cette véritable catharsis littéraire, Alcide Gaston érige plus que jamais l’excès au rang de purge existentielle, exercice ô combien périlleux et réservé à une certaine trempe d’hommes différenciés.

Confrontant volontiers le phantasme à la triste réalité, ce nouveau scandale éditorial plongera le lecteur dans une intrigue au sein de laquelle le « camp national » subit l’inenvisageable.

Fort éloigné d’un quelconque style d’écrivain « con-for(t)-maté », cette contribution de Gaston rappelle avant tout aux jeunes malappris dotés d’égos démesurés, qu’il en cuira à quiconque néglige le respect que l’on doit à celles et ceux qui nous ont précédés sur le chemin menant à la Victoire !

Mort aux fafs, Alcide Gaston, Les éditions du Lore, 2020, 82 pages, 12 euros

Pour commander cliquez ici

11:03 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook