Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 juin 2020

JE N’EN REVIENS PAS ! IL Y A EN FRANCE UN NOMBRE INCALCULABLE DE CONS !

gggg.jpg

Patrick Jardin Riposte laïque cliquez ici

Ils ont osé organiser une manifestation, pourtant interdite par la préfecture de police, en faveur d’Adama Traoré, une de ces innombrables chances pour la France issue d’une famille dont le père a eu DIX-SEPT ENFANTS AVEC QUATRE MÈRES DIFFÉRENTES (cela a encore dû nous coûter une fortune en aides sociales de toutes sortes). Tiens, il me semblait qu’en France la polygamie était interdite !

Ce brave Adama a été arrêté en présence de son frère Bagui qui était visé par une enquête d’extorsion de fonds. Autant Bagui est resté calme qu’Adama s’est enfui, ayant sûrement quelque chose à se reprocher. Rattrapé par les policiers, il refuse de donner ses papiers d’identité, bien que connu des gendarmes pour de nombreux délits. Il fait mine de donner ses papiers et s’enfuit une seconde fois. Il est rattrapé, puis menotté, et s’enfuit une troisième fois et est retrouvé chez une de ses connaissances, sans les menottes. Son état de santé se dégrade petit à petit, jusqu’à ce qu’il meure. S’ensuit une bataille d’experts médicaux, deux autopsies dont une révèlera qu’Adama était sous l’emprise de cannabis et avait une infection grave, tous ces faits se déroulant le 19 juillet 2016 ! Donc il y a quatre ans et je ne me souviens pas que ces chances pour la France aient organisé une manifestation contre les attentats de Charlie et du Bataclan l’année précédente.

La famille Traoré, ce ne sont pas des enfants de cœur ! Jugez plutôt : Yacoubi Traoré, 3 ans ferme pour incendie d’un autobus. Samba Traoré, 4 ans ferme pour violence avec arme. Serene Traoré, 4 mois ferme pour outrage. Bagui Traoré, 30 mois ferme pour extorsion de fonds sur femmes vulnérables. Youssouf Traoré, 6 mois ferme pour trafic de drogue, sans oublier que 3 des frères d’Adama ont été arrêtés pour violence en réunion après avoir roué de coup un ancien codétenu d’Adama, qui avait porté plainte contre lui pour viol. Comme vous pouvez le constater, nous avons affaire à des professionnels de la délinquance !


Concernant la mort d’Adama, certes on ne peut pas souhaiter la mort d’un homme, fût-il la pire des crevures.  Peut-être même, et n’étant pas médecin, il ne m’appartient pas ici de juger ; peut-être y a-t-il eu une bavure. MAIS SI CES JEUNES SE TENAIENT TRANQUILLES, il n’y aurait pas de bavure. Et puis, par rapport au nombre hélas croissant de délinquants interpellés, je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de bavures, et si cela pouvait leur donner la frousse de la police, sachant qu’ils risquent leur vie s’ils ne se laissent pas interpeller tranquillement, ce serait un mal pour un bien ! Le problème justement, c’est qu’en France, grâce au fait que depuis Pasqua, AUCUN ministre de l’Intérieur ne soutient ses policiers, bien au contraire (les policiers n’osent même plus interpeller les délinquants, surtout les Arabes et les Noirs de peur d’être accusés de racisme ou d’avoir commis une bavure et que cela embrase une banlieue pourrie par la violence et la drogue, des ordres ont d’ailleurs été donnés dans ce sens). En outre, il existe un service dénommé IGPN qui s’ingénie à chaque fois à faire inculper des policiers. PLUS PERSONNE NE CRAINT LA POLICE, bien au contraire. Ils en viennent même à essayer de les incendier, à leur tirer dessus avec des armes ou des mortiers, sachant qu’ils auront l’impunité la plus totale. Cela devient une véritable gabegie. Si un jour vous allez aux États-Unis, vous verrez la différence. Si vous ne vous soumettez pas à un simple contrôle routier, vous êtes mis directement en joue. Il est vrai aussi que dans ce pays, le port d’arme est autorisé, au contraire de la France. Il nous est interdit d’être armé, c’est pourquoi je conseille à tous les Français, au vu de ce qui est en train de se passer et de ce qu’il me semble nous allons connaître, de passer leur permis de chasse ou de s’inscrire dans un club de tir, pour que le moment venu, ils ne soient pas dépourvus et désarmés, et puissent défendre leur famille et leurs biens. L’État ne le faisant pas, cela devient une mesure de « bon père de famille ».

Samedi, une autre manifestation également interdite par la préfecture et faisant évidemment courir les risques sanitaires (on se demande pourquoi faire une demande auprès de la préfecture vu qu’autorisées ou pas, elles ont lieu). Pourquoi cette manifestation ? Et bien, tenez-vous bien, elle était organisée par près de 200 organisations gauchistes et antiracistes, et comme toutes les manifestations, c’était une provocation gauchiste et indigéniste qui finalement a démontré que les migrants ont des droits bien supérieurs à ceux des Français de souche, bravant l’interdiction sanitaire de se regrouper au-delà de 10 personnes. Par contre, nous, on nous a interdit les matchs de foot, tous les spectacles, qu’ils soient sportifs ou autres, mais là, on ne s’oppose à rien (qui ne dit mot consent) !

Cela me rappelle une parole (j’ai une excellente mémoire) du préfet Lallement « quand les matraques s’abattent sur une population, que les lances à eau de la police la refoulent, c’est que le pouvoir politique n’est pas dans le même camp ». Doit-on donc en conclure que puisqu’il n’y a eu AUCUNE RÉPRESSION de cette manifestation, le pouvoir politique est BIEN DANS LE CAMP DES MIGRANTS, qui réclament logement, papiers, le tout bien entendu aux frais du contribuable français ? On peut également rappeler que ces migrants ont tenté d’envahir le Panthéon et ont profané la basilique Saint-Denis sans qu’un seul tir LBD ne soit effectué. Alors quand Macron nous parle de rebâtir notre souveraineté, et ose dire que les lois sont les mêmes pour tous, il me fait pleurer, et pas de rire, croyez-le bien !

Toutes ces manifestations en faveur des « chances pour la France » me font indubitablement penser à ce qui se passe actuellement aux États-Unis, où des manifestations éclatent dans tous le pays contre le soi-disant  racisme de la police. Ces manifestations sont de toute évidence commandées et dirigées par le milliardaire Georges  Soros avec la complicité de l’ancien président Obama. Soros a tout simplement déclaré lors d’une interview avec le journal allemand Bild en septembre 2014 : « je vais faire tomber les États-Unis en finançant les groupes de haine noire. Nous les mettrons dans un piège mental et leur tendrons un piège psychologique et nous les pousserons à jeter la faute sur les Blancs. La communauté noire est bien  plus facile à manipuler ».

Je pense sincèrement que ce salopard diabolique est en train de mettre sa menace à exécution et que malheureusement il essaie de l’étendre également à l’Europe en commençant par la France, qui est le pays avec les dirigeants les plus cons et les plus mous. Et comme le coup de la pandémie ne fonctionne plus et qu’en vérité il n’a pas bien marché, ils essaient de déclencher, à notre détriment bien sûr, une guerre interraciale.

Ce qui me rend fou et qui m’exaspère, c’est de me rendre compte que beaucoup de mes concitoyens tombent dans le piège qu’on leur a tendu, et défilent avec tous ces connards de bobos gauchos contre le racisme et contre les violences policières. Certains allant même jusqu’à s’agenouiller. INCROYABLE ! Moi je n’ai rien à me reprocher. S’il y a eu dans le temps des esclaves noirs, je n’y suis pour rien, mais si l’on en est encore à reprocher ce genre de choses, n’oublions surtout pas que les premiers esclavagistes étaient africains, qui revendaient des esclaves aux musulmans, après les avoir émasculés et envoyaient les femmes dans les bordels. Cette traite a été la plus importante, durant quand même du VIIIsiècle à nos jours !

La dernière fois que je me suis agenouillé, c’était devant le cercueil blanc de ma fille NATHALIE, et je n’espère pas que cela m’arrivera un jour, et en tous cas pas devant des hordes de Noirs et de métèques. En fait, quand je vois ces scènes où des pauvres CONS de Blancs s’excusent pour des crimes qu’ils n’ont pas commis, face à des Noirs qui n’ont pas subi les crimes qu’ils prétendent avoir vécu, je me dis que, comme disait Audiard « quand on mettra les cons sur orbite, beaucoup n’auront pas fini de tourner ! » Alors de grâce, gardez la tête haute, n’ayez pas peur, faites-vous plutôt craindre et surtout RÉSISTEZ, ARMEZ-VOUS, car demain, je pense que vous en aurez hélas besoin.

Et de GRÂCE, CESSEZ D’ÊTRE DES VEAUX, RÉVOLTEZ-VOUS !

07:00 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.