Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 novembre 2009

L’Europe de la Résistance est en marche ! Tous étaient présents !

DSC01936.JPG

 

3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale :

 

Tous étaient présents ou avaient envoyé des messages d’amitié et de soutien. Robert Spieler lut le message d’appel à l’unité de la Résistance européenne envoyé par Andreas Moelzer, député européen du Fpoe autrichien. Le message du formidable Mario Borghezio, député européen de la Lega Nord et ancien secrétaire d’Etat dans le gouvernement italien vient de nous parvenir. Tous deux sont à lire sur Synthèse nationale.

 

Notre grand ami Markus Wiener, secrétaire général du mouvement allemand Pro-NRW, qui mène le combat contre la mosquée cathédrale de Cologne insista, comme tous les autres orateurs sur l’ardente nécessité de rassembler toutes les forces de résistance tant au niveau national qu’européen. Il rappela que Pro-NRW (acronyme de Nord-Rhein-Westfalen) compte déjà 50 élus dans sa région et s’étend à travers toute l’Allemagne, agrégeant la plupart des groupes et militants de la mouvance nationale et identitaire. Une grande espérance pour l’Allemagne, et donc pour l’Europe !

 

Hilde De Lobel, représentant officielle du Vlaams Belang et sans doute la flamande qui connaît le mieux les mouvements de résistance français et européens parla de la nécessité absolue de défendre notre terre, face à l’invasion.

 

Josep Anglada, Président du mouvement catalan Plataforma per Catalunya, prononça un discours en catalan, traduit par Enrique Ravello, président de Terra y Pueblo et rédacteur en chef de l’excellente revue Idendidad. La traduction était  au demeurant superflue, tant la « furia catalanese » de Josep Anglada était expressive !

 

Alberto Torresano, responsable des relations extérieures de la Phalange espagnole, ancien inspecteur général de la Phalange sous Franco et dont le grand père fut assassiné par les rouges insista sur la nécessaire Reconquista, qu’Isabelle la Catholique sut mener, avec succès, pour la libération de l’Espagne et de l’Europe.

 

Gabriel Adinolfi, militant italien historique, fondateur de Terza Pozitione, qui vécut en exil pendant 15 ans en France et qui anime le aujourd’hui à Rome le Centre Polaris, insista sur l’indispensable clarification idéologique qui conditionne toute espérance de succès.

 

Duarte Branquino, président de Terra e Povo et cadre du mouvement portugais PNR, évoqua avec force la nécessité d’organiser la libération de l’Europe.

 

La Résistance européenne s’organise !

 

DSC01945.JPG

Markus Wiener

DSC01941.JPG

Hilde De Lobel

IMG_0157.jpg

Josep Anglada

DSC01962.JPG

Alberto Torresano

IMG_0172.jpg

Enrique Ravello

IMG_0160.jpg

Gabriel Adinolfi

DSC01966 [1600x1200].JPG

Duarte Branquinho

22:17 Publié dans 03 - La 3e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.