Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 novembre 2022

Dimanche prochain, 4 novembre, Ignace dédicacera son nouvel album à la Fête du livre de Renaissance catholique

CHN 18 ANNONCE 1 copie 5.jpg

En savoir plus sur la Fête du livre de Renaissance catholique à Port-Marly (78) cliquez ici

Pour commander le nouvel album d'Ignace cliquez là

23:25 Publié dans IGNACE, Livres, Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pierre Jovanovic : Crédit Suisse, FTX, faillites en chaîne

Jovanov.png

16:22 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Louis Fouché - "Je ne changerai ma place pour rien au monde !"

Louis Fouché, médecin anesthésiste réanimateur et auteur de “Agonie et renouveau du système de Santé” aux éditions Exuvie, tire les leçons de sa suspension et répond à ses détracteurs.

louisfouche_.jpg

14:44 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Marion Maréchal face à BFM TV

Capture d’écran 2022-04-20 à 19.04.23.png

10:05 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 29 novembre 2022

Du 2 au 4 décembre : le salon du livre russe de Paris

SALONDULR.jpg

Nos amis Marc Rousset et Patrick Gofman y dédicaceront leurs ouvrages.

23:55 Publié dans Livres, Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le RN et l'inscription dans la Constitution du droit à l'avortement

avortement_image-4.jpeg

IMAGE 2022-11-29 15:04:09.jpg

Le vote des députés RN pour l'inscription dans la Constitution du droit imprescriptible de tuer des enfants dans le ventre de leur mère.

15:51 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

"DÉMONDIALISER LA MUSIQUE", LE NOUVEAU LIVRE DE THIERRY DECRUZY

Parution : "Démondialiser la musique", de Thierry DeCruzy | Institut Iliade

« Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique », aurait dit Platon. Rarement évoqué, le pouvoir politique et culturel de la musique est pourtant essentiel et son impact sur le psychisme en fait un outil privilégié de contrôle des masses. Il convient donc de se poser la question de ce que l’on écoute et des motifs qui conduisent à ces choix. De même qu’il a fallu prendre conscience que les produits alimentaires industriels pouvaient contenir des éléments toxiques, il est nécessaire de s’interroger sur le rôle des enregistrements que diffuse l’industrie musicale. Ainsi, il est toujours étonnant de rencontrer des individus conscients de leur identité, de l’importance de leur histoire, défenseurs de leur culture, et qui écoutent pourtant les musiques des « troupes d’occupation culturelle ». En réalité, les choix musicaux de la jeunesse sont moins faits sur des critères esthétiques que communautaires, et qui l’imprègnent ensuite inconsciemment. Le présent ouvrage s’attache à présenter le rôle de la musique et la manière dont elle est exploitée par l’industrie musicale afin de proposer des solutions pour démondialiser son écoute.

Thierry DeCruzy est notamment un contributeur de Polémia et du mensuel Politique Magazine, il travaille sur le rôle de la musique dans la société. Il a publié Les Chants des traditions, aux éditions de l’Æncre en 2003. En mars 2021, il a réalisé le hors-série du quotidien Présent, Musique, combat identitaire. Il anime également des émissions de radio dissidentes.

Démondialiser la musique, Thierry DeCruzy, La Nouvelle Librairie, 160 pages, 16,00 € cliquez ici

12:28 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Parution prochaine du nouvel album d'Ignace : 

COUV Maquette SN REVUE copie 15.jpg

Chaque année, un peu avant Noël, paraît l’album des dessins publié par le célèbre dessinateur de presse Ignace dans les média non-conformistes comme Média Presse infos ou TV Libertés.

Plus de 400 dessins, tous aussi incisifs, vous reppelleront les événements qui se sont déroulés entre décembre 2021 et novembre 2022.

C’est donc le cinquième album que publie Synthèse éditions. Celui-ci est un cadeau idéal que vous pouvez faire à vos amis à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Préface d’Alain Escada, président de Civitas.

“Nous sommes en dette !”, L’album annuel des dessins d’Ignace (décembre 2021, novembre 2022). Préface de Alain Escada, président de l’Institut Civitas. 150 pages (+ de 400 dessins), 22,00 E (+ 6,00 E de port).

Parution : le 2 décembre 2022

Pour le commander cliquez ici

Les précédents albums d'Ignace cliquez là

ignace_intro_nous_sommes_en_dette-synthese.jpg

00:02 Publié dans IGNACE, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 28 novembre 2022

LE CATALOGUE HIVER 2022-2023 EST PARU !

COUV Maquette SN REVUE copie 15.jpg

CONSULTEZ CE CATALOGUE CLIQUEZ ICI

ACHETEZ NOS LIVRES EN LIGNE CLIQUEZ LÀ

2022 : le grand retour des Journées de Synthèse nationale

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Après trois années d'absence bien involontaire, le dimanche 16 octobre der-nier à Rungis, les traditionnelles journées de Synthèse nationale faisaient leur grand retour avec leur XIVe édition.

Depuis octobre 2007, en effet, nous organisions à l'automne ce rendez-vous politique et culturel avec nos lecteurs et amis dont le succès était grandissant. Mais les contraintes sanitaires en vigueur en 2020 et en 2021 nous avaient obligé à y renoncer. Et cette année, cela a bien failli être à nouveau le cas en raison des blocages des dépôts de carburant qui paralysaient alors la France... mais nous avons tenu bon et nous avons eu raison. Malgré toutes les difficultés, un public nombreux, tout comme les intervenants, sont venus à ce "Rendez-vous Bleu Blanc Rouge" et nous les en remercions (cf. photo couverture).

Cette belle réunion avait pour thème "Déconstruire la woke idéologie", cette conception ethno-masochiste du monde qui fait de plus en plus de ravages en France et en Europe. La qualité des interventions et l'enthousiasme qu'elles suscitèrent nous ont prouvé ô combien cette réunion était nécessaire. Nous avons d'ailleurs, à cette occasion publié un livre de notre ami Bernard Germain sur le sujet dont la diffusion remporte déjà un franc succès.

Nous l'avons tous constaté au cours de cette année électorale, le curseur se déplace de plus en plus "à droite", pour ne pas dire "à droite de la droite" et nous n'allons pas nous en plaindre. Dans ce contexte, plus que jamais, Synthèse nationale doit remplir son rôle. Nous devons à la fois maintenir les fondamentaux qui ont fait la singularité de notre famille d'idée et continuer à susciter un vaste rassemblement des forces nationales et identitaires qui nous mènera à la victoire finale.

Maintenir les fondamentaux en publiant nos livres de références politiques (la collection "Idées", les "Grands classiques de Synthèse") et historiques (les "Cahiers d'histoire du nationalisme") et rassembler en développant l'influence de notre revue qui, depuis 16 ans, est à la pointe du combat nationaliste.

Pour réussir tout cela, nous avons besoin de votre aide à tous. Alors, commandez les livres que nous éditons, abonnez-vous à Synthèse nationale, participez à notre souscription patriotique. Notre cause en vaut bien la peine...

Bulletin de participation à

la souscription patriotique 2022 cliquez là

23:31 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

C’est aussi « ma nouvelle idole »

arton24984.jpeg

Bernard Germain

C’est un fait indiscutable, nous avons en Europe et donc en France, les écolos les plus débiles. On constate régulièrement dans les médias les actions que ces dégénérés mènent avec un relai consciencieux de leurs exploits dans les médias.

Ainsi, on ne compte plus les œuvres artistiques majeures vandalisées par ces tarés dans les musées. Est-ce que balancer de la sauce tomate sur un tableau, se coller la main sur un autre ou toute action de ce type va régler quoi que ce soit au problème climatique dont ils se disent préoccupés ? Évidemment que non. Et pourtant toutes ces actions vont crescendo. Mais pourquoi ?

En premier lieu, parce que l’Éducation nationale bourre la tête des gamins, matin, midi et soir de slogans « écologistes » dont la conclusion est invariablement : « il faut sauver la planète ». Ils sont donc des millions à avoir la tête farcie de ces débilités, pendant leurs années de scolarité. Pas étonnant que la première préoccupation des jeunes, selon les sondages, soit : « il faut sauver la planète ». Le tout étant largement repris par les médias et dans la quasi totalité des pubs qui passent à la télévision. Personne n’y échappe. En conséquence, tous ces jeunes au QI de poisson rouge, récitent du matin au soir « il faut sauver la planète » comme un mantra.

En second lieu, parce que le système - gouvernement en tête - est très content de voir ces actions être menées. D’ailleurs, avez-vous vu des sanctions prises contre ces activistes ? Pourtant ce serait facile d’arrêter ces âneries. Une main collée sur un tableau, deux ans de prison automatique et les frais de restauration à la charge de l’auteur. Blocage de la circulation sur le périphérique ou une autoroute, idem automatiquement deux ans de prison. Et si ces actions de blocage occasionnent accidents ou dégâts, allez hop… à la charge des responsables.

A mon avis, ça calmerait l’immense majorité de ces jobards qui aujourd’hui bénéficient d’une impunité totale. Tous ces jeunes couillons qui mènent des actions de ce type sont les alliés du gouvernement qui est engagé dans une politique de « transition énergétique » afin de nous faire passer du nucléaire aux énergies « renouvelables » (éolien, solaire et méthanisation (1)).

Vous savez… faut faire baisser la quantité de CO2 produite.

Pourtant le nucléaire est l’énergie la moins chère et la plus décarbonée.

Lire la suite

23:19 Publié dans Bernard Germain | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

LA TOTALE !

FEU CROISÉ SUR LE PETIT SECRET DE L'ÉLITE MONDIALISTE

Capture d’écran 2022-11-28 à 18.23.10.png

19:08 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Idriss Aberkane - Le scandale derrière l’affaire "Facts and Furious"

André Bercoff reçoit Idriss Aberkane, essayiste, conférencier et auteur notamment de “Libérez votre cerveau”, publié chez Robert Laffont.

Capture d’écran 2022-11-28 à 18.15.10.png

18:17 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

POUR DÉFENDRE LYON ET SON IDENTITÉ

317229586_520646813427547_7228035354373319417_n.jpg

12:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

St Brévin-les-Pin, un nouveau Callac : Manifestation dimanche 11 décembre à 10 h 30

8aec6326-city-60918-173a2ddbe35.jpg

Un communiqué d'Eric Mauvoisin-Delavaud, délégué départemental de Reconquête ! (Vendée)

Le projet funeste et dévastateur de la France initié par Emmanuel Macron de repeupler les campagnes de notre France par des migrants s’accélère et se généralise !

En Loire-Atlantique à Saint-Brévin-les-Pins, les habitants sont vent debout contre l’implantation d’un futur centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada).

Le projet de quadrupler les capacités d’accueil de migrants de la station balnéaire de Saint-Brévin-les-Pins provoque une très vive colère des habitants !

Mes chers amis, ne nous y trompons pas, ce projet de « Grand Remplacement » est prévu et organisé dans toutes nos campagnes ! La Vendée ne sera pas épargnée ! Nous n’y échapperons pas !

Il faut donc réagir maintenant !

La fédération Reconquête! Vendée se déplacera pour soutenir le collectif « Préservation Pierre Attelée » le dimanche 11 décembre 2022 à 10h30. Rendez-vous parking de la Bresse 44 250 Saint-Brévin-les-pins.

Nous dirons « NON » à ce projet anti-démocratique que le maire souhaite imposer par la force, sans concertation et sans l’accord des habitants de Saint-Brévin-les-Pins.

10:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Callac : la résistance face au diktat du maire immigrationniste s'intensifie sur le terrain

unnamed (1) copie.jpeg

Le tract RV distribué à Callac ces derniers jours.

unnamed (1).jpeg

Toute la fin de semaine dernière, des milliers de tracts ont été distribués dans toute la commune et le canton de Callac par les militants du l'Association Les Amis de Callac et de ses environs animée par Catherine Blein et Danièle Le Men. Cette association, dont le porte parole est Bernard Germain qui s'apprête à sortir très bientôt un livre explosif intitulé "Callac, la mère des batailles" (édité par Synthèse nationale), milite sans relâche contre le projet de "grand remplacement," intitulé "Projet Horizon", imposé par le maire Jean-Yves Rolland et par une fondation parisienne, la fondation Merci, dirigée par une famille Cohen.

Le combat que mène nos amis de Callac est en effet exemplaire et déjà, dans plusieurs communes de France confrontée au même problème, des groupes de citoyens s'organisent pour s'y opposer et pour dénoncer les élus collabos qui se lancent dans de tels projets.

09:18 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 27 novembre 2022

Pour vos cadeaux de Noël : du 2 au 4 décembre, la boutique éphémère des artisans enracinés à Paris

-5944906690048670838_121.jpg

17:32 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 10 décembre : conférence de Terre & peuple à Villeparisis (77) avec Lucien Cerise

Conf 10 decembre 22.jpg

17:30 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 3 décembre à Paris : 8e colloque annuel de Polémia

unnamed (1).png

Au programme : 

Jean-Yves Le Gallou, Président de Polémia, auteur de La Société de propagande ; Manuel de résistance au goulag mental : Face à la société de propagande, que faire ?

Damien Rieu, lanceur d'alerte >> Faire face au changement de peuple et à l’islamisation

Nicolas Faureagitateur idéologique et animateur du média Sunrise.En finir avec le fantasme égalitariste

Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info, auteur de Sécession : Faire face par la sécession territoriale

Nicolas Demade, parent d’élève, militant identitaire : Faire face au Grand Endoctrinement scolaire

Jean-Eudes Gannat, militant identitaire et catholique, auteur de "Pourquoi l'Alvarium" : Faire face aux persécutions politiques

Thaïs d’Escuffon, militante et vidéaste identitaire : Comment garder espoir face à la répression ?

Jean-Luc Coronel de Boissezon, agrégé des facultés de droit, historien du droit et des institutions. : Faire face aux persécutions universitaires

Pierre Gentillet, avocat : Faire face à l'Etat de droit

Michel Geoffroy, essayiste, contributeur à la fondation PolémiaCourage, réalisme, espérance

Renaud Camus, écrivain, président du parti de l’In-nocence et le Conseil National de la Résistance Européenne (CNRE) : Faire face à la laideur. 

17:30 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Dimanche 4 décembre, au Palais des Sports de Paris : premier anniversaire de Reconquête !

316413318_214776987559120_8742206656190721555_n.jpg

17:29 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 26 novembre 2022

e-générosité pour ravis de la crèche !

ONG-GiveDirectly.jpeg

La chronique de Philippe Randa

Dans un passé de moins en moins récent, se montrer chaque dimanche à la messe était certes un acte de piété pour beaucoup, mais aussi une occasion de paraître pour certains.

Ainsi de certains fortunés qui, à la sortie de l’office, s’attardaient sur le parvis pour sortir leur bourse et lâcher quelques piécettes aux malheureux qui demandaient l’aumône. Il fallait que cela se voie, se sache, se dise… Une bonne action, surtout à moindres frais et à condition d’être publique, faisait son bourgeois aussi sûrement que son embonpoint.

À quoi cela sert-il d’être généreux si ça ne se voit pas, hein ?

Autres temps, autres mœurs, les progrès technologiques permettent désormais à la générosité des uns de faire le bonheur des autres sans même avoir à sortir de chez soi…

L’ONG GiveDirectly considère en effet que les pauvres sont les plus à même de dépenser les aides qu’ils reçoivent avec efficacité, c’est-à-dire selon leur bon vouloir et non de celui de leurs bienfaiteurs, si tant est que, comme les bourgeois d’antan, ceux-ci s’en soient toujours préoccupés plus que cela.

Concrètement, « (le) principe est simple : (GiveDirectly) identifie les villages ou les foyers les plus pauvres et leur verse directement de l’argent, souvent par un transfert sur mobile […] Et, si l’argent est transféré directement sur le compte du bénéficiaire, les risques de corruption ou de détournement diminuent considérablement » (Le Monde, 8 novembre 2017).

La philosophie de cette e-générosité est simple : la personne concernée (par le manque de moyens) serait la plus à même de savoir ce qui lui est le plus nécessaire… Ce que Abhijit Banerjee et Esther Duflo, les directeurs du J-PAL (l’Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab) confirment dans leurs études : « C’est précisément parce que [les pauvres] ont si peu qu’on les voit prendre le temps de la réflexion avant de décider : ils doivent être des économistes talentueux juste pour survivre » (Économie utile pour des temps difficiles, Seuil, 2020).

« Trop souvent, on donne des aides, des moyens sans dire aux bénéficiaires comment les utiliser ou sans leur demander comment ils veulent les utiliser. Il y a quelque chose de profondément paternaliste à prendre ce genre de décisions à Genève, à Londres, à New York », explique ainsi avec un air de ravi de la crèche un dirigeant de GiveDirectly, à l’évidence tout à fait confiant dans l’usage qui sera forcément fait de l’argent ainsi distribué en toute béate confiance.

C’est beau de croire dans l’honnêteté, l’intelligence et la compétence des plus démunis et après d’une telle déclaration d’amour et d’espérance dans l’humanité, il serait parfaitement inapproprié d’en douter, même un tout petit peu…

Mais ayons tout de même une (mauvaise) pensée pour ces sympathiques clochards d’antan qui vous demandaient une p’tite pièce en déclarant (comme Gérard Jugnot dans le film Le Père Noël est une ordure) : « J’vais pas vous mentir, c’est pour aller m’payer une chopine »

Lire EuroLibertés cliquez là

13:14 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les habitants des métropoles ont une vision Walt Disney de l’animalité

toro.jpg

Le philosophe Jean-Claude Michéa, qui compte des lecteurs fervents parmi la jeunesse, et dont la parole est exceptionnelle dans les médias, sort de sa retraite landaise pour critiquer la volonté de La France insoumise d’interdire la corrida. Habitant en terre taurine, il voit dans les traditions populaires le dernier rempart à l’uniformisation du monde portée par le capitalisme. Le penseur déplore que les mélenchonistes se soient ralliés à la stratégie définie par Terra Nova d’une alliance entre les classes moyennes des centres-villes et les minorités.

Lire la suite ICI

Source : Le Figaro 26/11/2022

09:00 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Russie : Entretien avec Maria Zakharova

zakarova.jpg

La porte-parole de la diplomatie russe explique au Point la vision du Kremlin sur l’Occident, l’Europe et l’Ukraine. Et balance quelques vérités qui remettent les pendules à l’heure. Ici pas de langue de bois. Première femme à occuper ce poste au cœur du pouvoir et connue pour son franc-parler, elle expose la perception russe du monde. C’est du cash !

Lire la suite ICI

Source : Le Point 24/11/2022

 

06:06 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Journal du chaos

couv nn.jpg

Pour télécharger, cliquez ICI

05:30 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 25 novembre 2022

L'avortement "constitutionnalisé" ...

Mlp-jeune-3.jpeg

L'époque où le Front national et Jean-Marie Le Pen manifestaient contre l'avortement...

Pour information, si vous désirez consulter la liste des députés RN qui ont voté "pour" et ceux qui ont voté "contre" cliquez ici

14:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 24 novembre 2022

Réflexions sur les larmes des sauriens de l’Ill

thumbs_b_c_5f135fcf28ecdd31bb74a9aec0785407.jpg

Bernard Plouvier

S’il ne s’agissait de morts prématurées d’êtres humains, les larmes de crocodile versées par les si utiles Eurodéputés de Strasbourg sur le « terrorisme russe » feraient hurler de rire et pour diverses raisons.

Toute guerre est par définition une cause de terreur pour les civils qui sont pris entre deux feux. Il serait bon de méditer l’une des rares phrases intéressantes de Karl v. Clausewitz : « La guerre est un acte de violence ; il n’y a pas de limite à la manifestation de cette violence ».

Et ce ne sont pas les Yankees, les seuls belligérants qui aient osé utiliser l’extraordinaire puissance de désintégration d’atomes lourds dans une guerre, qui peuvent prétendre le contraire !  

Durant les années 1940-45, les bombardiers britanniques et nord-américains ont écrasé – par des « bombardements de zone », strictement dépourvus de toute précision – des cités industrielles, des quartiers d’habitation proches de gares, de ports ou de nœuds routiers, voire des villes totalement dépourvues du moindre objectif militaire ou industriel. Et l’on a glorifié les nobles aviateurs alliés et leurs grands stratèges aériens !

De nos jours, on parle de « terrorisme » quand des tirs remarquablement ciblés de missiles russes s’en prennent à des centrales de fourniture d’électricité !

De 1940 à 1945, 600 000 Allemands, 60 000 Français, et 61 000 Italiens sont morts victimes des « bombardements libérateurs » des forces aériennes alliées.

En 2022, les tirs de missiles russes tuent tantôt un, tantôt trois civils... et l’on attribue généreusement aux Russes deux malheureux paysans polonais tués par un missile ukrainien ! De fait, dans un pays dirigé par un clown professionnel, il est logique que les artificiers ukrainiens soient de facétieux tireurs, à moins qu’ils n’aient abusé – pour se réchauffer en période quasi-hivernale – d’alcool de grains. En réalité, la plupart des missiles russes détruisent leur cible sans tuer d’être humain.   

On sait depuis longtemps que la propagande de guerre pue le mensonge utilitaire et que tout paraît bon aux fanatiques pour diaboliser leur ennemi.

Ce que les opinions publiques commencent à réellement comprendre ces dernières années, c’est la stupidité, la corruption mentale voire matérielle et l’inutilité fondamentale des politiciens professionnels.

L’actualité des années 2015-2022 (terrorisme djihadiste, covidiomania, immigration-invasion & insécurité pour les autochtones d’Europe, entreprise de destruction de l’Union Européenne par les USA à l’occasion d’un conflit frontalier russo-ukrainien) démontre que nos « élus » ne sont que des pantins manipulés par les maîtres de l’économie et qu’il serait bon pour les Nations d’Europe de se révolter, non pour des raisons de taxes ou de vie chère, mais simplement pour rester des Européens maîtres de leur continent.

Nos slogans doivent être : US go Home, Back to Africa, Non à la Chine et à l’islam, l’Europe aux Européens. Il est urgent de remanier les Constitutions pour rendre sa Souveraineté à chacune des Nations autochtones d’Europe.  

23:34 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les Franco-ricains

images.jpg

La chronique flibustiière de Georges Feltin-Tracol 

Il y a trente ans, au printemps 1992, s’ouvrait le parc d’attraction parrainé par la souris Mickey et l’avare Picsou : Euro Disney Resort. Pour la circonstance fut dévastée la plaine fertile de la Brie dans l’Est francilien avec un incroyable étalement urbain. La dénomination du complexe industriel de divertissement a varié au gré des années en fonction des stratégies publicitaires. Il s’appelle depuis 2009 Disneyland–Paris. Chaque année, des millions de touristes venus d’Europe, d’autres continents et, hélas !, de France le visitent.

Décidé par le socialiste atlantiste François Mitterrand et accepté par le très falot Jacques Chirac, ce projet fut porté par Charles de Chambrun. Proche des milieux étatsuniens, cet ancien secrétaire d’État du gouvernement de Georges Pompidou sous Charles De Gaulle militait au Front national qui, au moment de la signature de l’accord en 1985, s’affichait en nouvelle force reaganienne française. Le tournant anti-américain du FN ne viendra qu’avec la crise du Golfe à l’été 1990. Charles de Chambrun fut par ailleurs l’éphémère maire FN de Saint-Gilles-du-Gard entre 1989 et 1992. Une partie de sa propre majorité contesta sa gestion, ce qui entraîna sa chute.

L’inauguration de cette défiguration paysagère, mémorielle et économique se fait l’année du référendum perdu sur le traité de Maastricht, matrice du cosmopolitisme euratlantique. Contre cette verrue effroyable, seuls protestèrent une minorité de l’extrême gauche, le mouvement tiercériste de Jean-Gilles Malliarakis, Troisième Voie, et le GRECE. Disneyland–Paris détourne les mythes européens, pervertit nos légendes et viole l’imaginaire des générations. L’enlèvement culturel s’aggrave aujourd’hui avec la forte fréquentation autour des thématiques de la Guerre des Étoiles de George Lucas et de l’univers cinématographique Marvel. Quand on parle à un adolescent albo-européen du dieu Thor, il le présente sous les traits de l’acteur australien Chris Hemsworth et le voit aux côtés des Avengers…

Disneyland–Paris parachève le processus d’américanisation de la société française. Le Français moyen rêve d’Amérique. Son désir ne tend pas vers le Mexique, le Pérou, la Bolivie, l’Argentine ou le Costa Rica; il se focalise sur les États-Unis à travers le prisme new-yorkais, californien, texan et floridien sans oublier Memphis, Nashville et Las Vegas. En revanche, il ne se projette jamais dans les Appalaches ou dans les « Grandes Plaines ». Cette affliction civilisationnelle frappe tous les milieux et toutes les classes d’âge.

Le système médiatique d’occupation mentale imite tant par la forme que sur le fond ses collègues d’outre-Atlantique. La politique hexagonale reprend à son compte un vocabulaire directement venu de là-bas : les élections primaires, l’aspiration au bipartisme institutionnel, la tentation d’un régime présidentiel loufoque sous nos latitudes. En 2015, de retour à la tête de son parti, Nicolas Sarközy changea le nom de l’UMP (Union pour un mouvement populaire) qui devient Les Républicains. À la fin du mandat de François « Flamby » Hollande, Manuel Valls envisageait de modifier l’appellation du Parti socialiste en parti démocrate. Par son coup d’éclat électoral, Emmanuel Macron a balayé en 2017 ces tactiques politiciennes en attirant vers lui le centre-gauche et le centre-droit.

Le chanteur Johnny Hallyday a joué un immense rôle dans l’américanisation de la France. Vivant la moitié de l’année à Los Angeles, il a transmis à son public une perception fallacieuse de la réalité étatsunienne. Le cas de Jean-Philippe Smet est édifiant d’autant que ses admirateurs appartiennent à la « France périphérique ». Combien parmi ceux qui pleurèrent l’idole de leur jeunesse en 2017 participèrent-ils ensuite à l’occupation des ronds-points dans le cadre de la révolte tranquille des « Gilets jaunes » ? Ne furent-ils pas des « Gilets Johnny » ?

Enfants et adolescents portent des vêtements ou des cartables aux couleurs des États-Unis d’Amérique ou du Royaume Uni de Grande-Bretagne. Leurs parents décorent leurs habitations et leurs véhicules selon les clichés propagés par les séries télé anglo-saxonnes. Il ne viendrait à aucun Français d’arborer sur lui et chez lui les couleurs de l’Inde, de l’Iran, de la Russie, de la Chine ou de la Hongrie !

La « France périphérique » connaît enfin un puissant engouement pour la musique country. Malgré des origines européennes principalement celtiques, ce style musical s’est épanoui en Amérique du Nord. On recensait néanmoins en 2019 plus d’une cinquantaine de festivals dans l’Hexagone dont à Sainte-Agrève en Ardèche et à Craponne-sur-Arzon en Haute-Loire ! La fermeture des bistrots en zone rurale a déporté le lieu de sociabilité vers le club local de musique made in USA. Il existe ainsi une réelle symétrie comportementale entre la mode country en vogue chez les « petits Blancs » et le rap (ou, plus généralement, l’« inculture » hip hop) qui est apparu dans les banlieues de l’immigration et qui infuse maintenant dans les centres métropolitains où prolifèrent les « Bo-bo ».

L’acculturation américaine intergénérationnelle favorise des mutations socio-politiques inouïes. Les déracinés des banlieues mondialisées se lancent dans un « islamisme de synthèse » fort loin des principes traditionnels. Les gauchistes adoptent les canons du wokisme. Le centrisme se soumet au politiquement correct, cette réminiscence du puritanisme digne de Salem. Quant au courant identitaire, non exempt d’américanotropisme, il peut parfois se complaire dans le suprémacisme blanc qui se montre sur le terrain en auxiliaire zélé d’un contre-mondialisme fomenté par l’État profond yankee.  

En huit décennies, le « cancer américain », pour reprendre le titre du célèbre essai d’Arnaud Dandieu et de Robert Aron en 1931, a métastasé la France et l’Europe. L’Hexagone tricolore a viré en territoire franco-ricain. Marianne se grime en pin up décatie et peu attrayante. Presque tout un chacun veut contribuer à l’American Way of Life, cette pathétique illusion sociétale cauchemardesque qui rend l’américanologie, cette science lancée en 1991 par le philosophe conservateur traditionaliste étatsunien d’origine hongroise Thomas Molnar, plus que jamais nécessaire. Nos compatriotes ont l’esprit tourné vers l’Ouest. Pas étonnant dès lors que notre société ressemble de plus en plus à un asile d’aliénés...

Salutations flibustières !

« Vigie d’un monde en ébullition », n°52, mise en ligne le 22 novembre 2022 sur Radio Méridien Zéro.

23:25 Publié dans Georges Feltin-Tracol | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 23 novembre 2022

Covidisme et dérive totalitaire : des soignants suspendus convoqués par la police

Olivier Soulier, fondateur du Syndicat Liberté et Santé, est revenu pour nous sur l'affaire des soignants suspendus convoqués par la police. Il dénonce une dérive totalitaire du gouvernement.

Capture d’écran 2022-11-23 à 21.36.17.png

lecourrierdesstrateges.fr

21:39 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le thème du prochain pèlerinage 2023 de Notre-Dame de Chrétienté

2.jpeg

21:00 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L’avortement est un acte sanglant !

Dans cette vidéo, Grégor Puppinck, directeur de l'ECLJ, explique les raisons juridiques pour lesquelles l'avortement n'est pas un droit fondamental et pourquoi la constitutionnalisation d'un droit à l'avortement est contraire aux fondements des droits de l'homme.

Capture d’écran 2022-11-23 à 11.55.13.png

14:39 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 22 novembre 2022

L’avenir de la France selon Emmanuel Macron

téléchargement (1).jpeg

Bernard Plouvier

On aime bien savoir notre Grand Timonier au loin – et de fait, il voyage énormément. Car l’on espère toujours que, loin de l’Élysée, il nuira moins au pays !

Erreur funeste : il cause et – voulant imiter de Gaulle, magicien du verbe souvent stupide – il lance des phrases destinées à passer à la postérité. Sa dernière sottise a été éructée à Bangkok et en anglais – histoire de montrer que la langue française est vouée à l’extinction sur la scène internationale.

Selon notre Génial Président-Dictateur Général – dont le visage démontre qu’il vieillit à vitesse accélérée ; au moins, ça nous évitera des présidences à répétition, façon Franklin Delano Roosevelt, le créateur de notre enfer d’économie globale et de mondialisation de l’american way of life -, les Français sont fiers, voire arrogants, mais doutent d’eux-mêmes.

N’importe quel observateur du « monde comme il va » depuis 4 ou 5 millénaires peut découvrir sans trop d’efforts que bien des peuples se sont montrés « fiers et arrogants » au cours de l’histoire. Depuis quelques décennies, il semble bien que les champions de l’arrogance soient les Yankees, les Juifs et les Chinois... bien plus que les Français, totalement déboussolés par une immigration-invasion pillarde, incendiaire, criminelle et gouvernés par une bande de politiciens souvent débauchés et plus souvent encore corrompus, soit matériellement – ce qui est justiciable -, soit mentalement – ce qui devrait les faire écarter de toute fonction.

De fait, notre merveilleux Élyséen est l’un de ces globalo-mondialistes qui dépriment tant les nationalistes d’Europe. Pas besoin de chercher très loin la tristesse, la déréliction des Français – ou des Anglais (on n’ose plus parler de « Britanniques », puisque Gallois, Écossais ou Orangistes de l’Ulster veulent faire sécession), des Belges, des Espagnols - : le vécu quotidien depuis les années 1976-80 parle de lui-même.

Non ! Les Français ne peuvent douter que, depuis Giscard, ils soient gouvernés par des traîtres à la Nation, qui de façon purement illégale – c’est-à-dire sans jamais avoir sollicité par referendum le Peuple Souverain – lui imposent une immigration massive d’Extra-Européens, qui ont transformé notre vie en cauchemar. Même pour un idiot sorti de feue l’ENA, devrait être évidente l’équation : immigration africaine et proche-orientale = criminalité + délinquance + incivilités permanentes. Avant de mourir, un Giscard l’avait déploré, de même qu’un Tapie après avoir été molesté et cambriolé.

Ce n’est que lorsqu’un riche politicien hyper-protégé est attaqué par une meute de nos merveilles immigrées qu’il daigne comprendre enfin la misère de la condition du Blanc en France, soit dans le pays qu’ils ont volontairement laissé envahir pour de basses raisons économiques.

La condition humaine fut toujours plus ou moins infernale. Mais celle du Français de souche européenne atteint un remarquable niveau d’horreur sous le règne de Macron-II. Et le pire réside dans le fait que ce prince, comme ses prédécesseurs, est un authentique élu du peuple ! Si la France devient la poubelle du Tiers-Monde, un pays d’insécurité majeure et de corruption, c’est uniquement par la faute d’un électorat aussi bête que celui d’Outre-Manche.

Le Français doit d’abord et avant tout douter de son jugement : mettre à la tête de l’État des guignols qui choisissent des ministres issus de l’immigration pour capter les votes extra-européens, ce n’est pas « se tirer une balle dans le pied », mais programmer la fin de la Nation française. Macron n’est rien par lui-même : il n’est que le symbole d’une Nation aveulie.  

18:26 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |