Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 septembre 2017

THOMAS JOLY, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PARTI DE LA FRANCE, SERA À LA JOURNÉE DE SYNTHÈSE NATIONALE DIMANCHE 1er OCTOBRE

2017 11 JNI TH JOLY.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

18:43 Publié dans 11 - La 11e journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’indispensable radicalisation de la Nation française

images.jpg

Bernard Plouvier

On ne cesse de nous parler d’islamistes « radicalisés », alors qu’ils ne sont que des fanatiques prêts à tuer n’importe qui dans le cadre de leur Djihâd moyenâgeux et oriental. Une fois encore, les fabricants d’opinion publique jouent sur les mots (en termes nobles : ils usent et abusent des confusions sémantiques) pour tromper les nations européennes.

Le terme « Radical » implique le refus de transiger avec ses principes d’ordre éthique et les nôtres sont simples et démocratiques : travail, famille, patrie européenne, égalité de tous devant la Loi, strict respect des libertés d’opinion et d’expression, laïcité de l’État, enfin respect de la logique géographique – ce qui signifie que pour devenir membre de la Nation française, il faut, par définition, appartenir à la civilisation européenne.

Toute mixité raciale ne peut que créer une société multiraciste. De même, les cultures exotiques ne sont que des curiosités pour esthètes, à la façon des pièces de musée ethnographique. L’Europe est riche de sa  civilisation et d’une culture plurimillénaire ; elle n’a nullement besoin d’importer du fatras exotique, sauf à titre de curiosités (comme l’on disait au XVIIIe siècle).

Les partisans des sociétés multiraciales et multiculturelles peuvent s’expatrier là où l’on aime le genre pot-pourri, par exemple dans les Amériques. Mais nous autres, Européens, n’avons pas à subir les effets pervers d’un afflux massif – par le nombre, la brutalité et l’insociabilité – d’immigrés souvent inadaptés à nos conditions de vie, parce qu’étant issus de pays sous-développés, aux mentalités opposées à notre modernité.  

La vie moderne est faite d’un travail où l’intelligence et l’adaptation ont remplacé la force physique, nettement moins efficace et contrôlable que l’énergie matérielle. Elle est faite aussi de respect absolu de la vie privée, des sentiments d’autrui, de la liberté de penser et de s’exprimer pour tout citoyen honnête. La vie publique moderne est donc laïque, le phénomène religieux étant d’ordre strictement privé.

Notre conception de la vie est en tous points opposée au fanatisme mahométan. Dans la société islamique, totalitaire comme toute société à dogme unique – qu’il soit de nature religieuse ou politique ne fait rien à l’affaire -, le moindre crétin fanatique peut dénoncer son « frère » en allah, comme autrefois le communiste dénonçait au parti ou à la police politique le « camarade déviant » ou « l’ennemi de classe ».

Envahies, appauvries, meurtries, les Nations européennes doivent contre-attaquer. Le milieu politico-médiatique étant, sinon entièrement pourri, du moins assez faisandé et largement pénétré par la propagande globalo-mondialiste, métisseuse de races et de cultures, les Nations ne peuvent espérer de salut que par le populisme.  

Un mouvement populiste efficace doit diffuser quotidiennement sur les réseaux sociaux un bilan des pillages, incendies, scènes de vandalisme, rackets et viols perpétrés par la racaille (autochtone et immigrée), de façon à ce que même le bobo le plus larvaire comprenne, grâce aux images et au discours, simple et véridique, que notre pays est délabré par l’effet d’un mauvais usage de l’argent public, dévasté de façon pluri-hebdomadaire par des individus hautement indésirables et que des citoyens français y sont molestés de façon pluriquotidienne.

L’on n’a pas besoin du discours néolibéral des mollassons du « Front national nouvelle vague ». L’on a besoin d’images du désastre français et de l’invasion exotique. L’on a besoin d’un avatar de Jean-Marie Le Pen, jeune et charismatique.  Seul comptent le présent et l’avenir.

Il est absurde de discuter de problèmes économiques, financiers, sociaux, etc. tant que l’on n’a pas défini une attitude générale de défense vigoureuse – ce qui implique une action dure – de nos valeurs et tant que l’on n’a pas pris la ferme décision de rejeter l’envahisseur inassimilable.

La globalisation de l’économie fait de l’Europe (à l’exception de l’Allemagne, pour l’instant) un désert industriel. C’est le seul problème économique et social à régler d’urgence… alors que les démagogues parlent de réduire la quantité de travail à fournir par ceux qui ont (encore) un emploi !

L’ouverture des frontières aux êtres et aux biens, fondement de la société globalo-mondialiste, fait de l’Europe un caravansérail pour inadaptés, tout en créant les conditions optimales pour une fin de civilisation.

L’Europe ne sera de nouveau forte que lorsqu’elle ne contiendra que des Européens de souche et n’englobera que des terres européennes. Les territoires extra-européens doivent être abandonnés, sauf s’ils sont peuplés quasi-exclusivement d’Européens (tels le Groenland et les îles Saint-Pierre-et-Miquelon, qui appartiennent à la plaque tectonique nord-américaine). Les DOM-TOM ne font en aucun cas partie intégrante de la France : la décolonisation doit être complétée, tant pis pour les nostalgiques du XIXe siècle conquérant.

A contrario, il faut organiser sans faiblesse le retour intégral en leurs terres d’origine des extra-Européens. La preuve est faite, et largement, du caractère inassimilable des populations exotiques demeurées primitives, même si les rares élites d’origine extra-européenne s’assimilent assez aisément… mais que font ces personnes en Occident ? Leur devoir, envers leur race et leur continent, est de retourner dans leurs contrées d’origine pour les civiliser.

Pour défendre nos valeurs, nous devons radicaliser notre discours, mais surtout nos actes. La seule radicalisation efficace, c’est d’organiser des manifestations de grande ampleur, soit témoigner de notre force. Les arguments logiques sont manifestement inopérants auprès des pantins qui se sont hissés aux apparences du pouvoir pour servir des maîtres non-européens. La preuve est faite que l’expression de la volonté populaire est biaisée par le matraquage médiatique au service du pouvoir économique, ce qui revient à dire : la Finance.

Le discours populiste n’est en aucun cas suffisant. Un mouvement populiste doit être orienté vers un militantisme politique pour reconquérir les rues et les places publiques, de façon à permettre la libre expression de tous – et plus seulement celle des pseudo-gauchistes, nervis de la finance cosmopolite, et des forts en gueule exotiques – et pour assurer la libre déambulation, ce qui implique d’aider les forces de l’ordre, totalement dépassées, à lutter contre les bandes de sauvages qui pillent, violent, incendient, rackettent, molestent.

L’époque du bobo consommateur béat, tiers-mondiste & féministe, est révolue - aux USA comme en Europe, d’ailleurs, mais la décrépitude de la classe moyenne d’Outre-Atlantique est dépourvue d’intérêt pour les Européens, qui n’ont pires ennemis que les financiers installés en Amérique du Nord qui façonnent l’opinion mondialiste.

Finies les années de jouissance molle et de bêtise crasse. Commencent les années rudes de la guerre des races et des religions en notre Europe. Ou nous nous battrons, ou nos descendants seront esclaves… comme les Européens de l’Est le furent des Mongols, puis des assassins marxistes.

L’avenir de notre continent dépend de notre action.         

18:43 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE SCULPTEUR SUR BOIS PERIG KERYS EXPOSERA LE 1er OCTOBRE À LA JOURNÉE DE SYNTHÈSE NATIONALE À RUNGIS

2017 11 JNI P KERYS.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

12:21 Publié dans 11 - La 11e journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEAN-MARIE LE PEN CE SOIR À 18 H 20 SUR RTL

21751563_10154801789816860_6890730755800212806_n.png

12:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Quimper : le minaret retoqué (annulation du nouveau projet), une victoire pour la résistance patriotique

affichage-images-2013-Manif-Quimper-006.jpg

Quimper (Breizh-Info.com) – Pour la troisième fois, la municipalité de Quimper, dirigée par Ludovic Jolivet, s’est opposée au permis de construire concernant une troisième mosquée dans la capitale de la Cornouaille. Pour l’association culturelle et cultuelle turque de Quimper, c’est la fin de la bataille juridique, puisque cette dernière a décidé de stopper ses actions en faveur du projet et de se consacrer à la rénovation de la mosquée déjà existante, route de Douarnenez.

Pour justifier l’annulation, Ludovic Jolivet a notamment argué de l’avis négatif de l’architecte des Bâtiments de France qui a déclaré : « Ce projet, en l’état, n’étant pas conforme aux règles applicables dans ce site patrimonial remarquable ou portant atteinte à sa conservation ou sa mise en valeur, l’architecte des Bâtiments de France ne donne pas son accord ».

Ali Dere, président de l’association turque, a notamment réagit en expliquant :  « On ne veut pas faire de procès d’intention. Si le maire a estimé que le projet ne pouvait se faire comme nous le demandions, on respecte sa décision. Depuis trente ans, nous travaillons en bonne intelligence avec la municipalité dans le respect du cadre légal, mais aussi en nous intégrant dans le tissu socio-économique, associatif et culturel breton. Cette décision n’empêchera pas de nouveaux projets d’être élaborés et soumis en toute transparence au contrôle des services concernés. »

Pour l’association RéAgir (Résister et Agir) qui s’est opposée depuis le début aux différents projets de mosquée à Quimper, c’est une bataille remportée, « mais pas la guerre », comme Claudine Dupont-Tingaud l’explique dans un communiqué :

« Car si à Quimper, en Cornouaille bretonne, la communauté turque installée depuis 1970, vient de prendre acte (provisoirement ?) du refus des « Bâtiments de France » d’autoriser, sur sa mosquée un minaret assorti de coupoles prévus par son architecte – évident et provocant emblème de sa conquête physique de notre territoire !- nous savons que ces musulmans fidèles d’Erdogan – l’actuel tyran de l’Etat Turc – n’ont jamais renoncé à suivre sa célèbre recommandation : « ….profitez de votre double nationalité pour voter en France…..mais ne vous assimilez jamais : nos mosquées seront nos casernes, leurs coupoles nos casques, leurs minarets nos baïonnettes ,et leurs fidèles nos soldats  » comme l’a écrit l’un de leurs poètes….»

Et l’association d’insister :

« Ce n’est donc pas une renonciation définitive de la communauté turque et nous devons en persuader nos édiles qui en ce domaine, font preuve, comme d’ailleurs l’Administration, d’un dangereux angélisme !

Nous ne pouvons nous satisfaire de ce recul , après 3 présentations de projets , uniquement, dû à une contrainte purement environnementale risquant de céder devant « l’accroissement démographique » comme nous en prévient le président de la communauté mahométane qui se félicite que son implantation bretonne ait permis, cette année, l’édition d’un festival Turc’o Breton !

REAGIR restera donc vigilant car l’actualité récente,- et la Bretagne dans sa générosité n’est pas épargnée – révèle le résultat du cosmopolitisme et du communautarisme dont l’Angleterre et la Catalogne donnent, hélas, un bien triste et sanglant exemple de non- résistance opposée au salafisme…. donc au terrorisme.»

L’association turque, forte d’un millier de membres dans les environs, dispose toutefois pour l’instant (avant la rénovation) d’une capacité d’accueil, au sein de sa mosquée, de 500 personnes, et d’une salle de réception pouvant en accueillir 800 avec notamment une salle réservée exclusivement aux femmes.

NDLR : comme quoi, là où on se bat, on peut gagner...

09:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Thierry Bouzard, musicologue, interviendra dimanche 1er octobre lors de la XIe Journée de Synthèse nationale

2017 11 JNI TH BOUZARD.jpg

En savoir plus cliquez ici

CHANSONS FLYER 2.jpg

Lire le dernier livre de Thierry Bouzard cliquez ici

08:56 Publié dans 11 - La 11e journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dédiabolisation : Lettre ouverte à un camarade nationaliste

KERSTENS P 1.jpgPieter Kerstens

Camarade,

De toutes parts, j’ai entendu nos élus, cadres et responsables politiques affirmer, depuis plusieurs années déjà, qu’il fallait « adapter notre discours », devenir « acceptables », ou encore cesser « les critiques outrancières ou blessantes », comme si nous étions coupables d’hérésies.

Peux-tu alors me faire savoir si , durant les 30 dernières années :

Le chômage a diminué ?

La pression fiscale s’est allégée ?

L’arrivée de clandestins hors-la-loi a cessée ?

La sécurité sur la voie publique et dans les écoles a été rétablie ?

La vente de drogues a été éradiquée ?

La dette publique est en voie d’être résorbée ?

L’islamisation de nos quartiers et de notre mode de vie est une illusion ?

Face à ces maux qui gangrènent le quotidien de nos compatriotes, un constat s’impose :

« La classe politique dans son ensemble entasse les bêtises sur son imbécilité, cumule erreurs et mensonges, et son arrogance frise son incompétence ! ».

Partout dans les pays d’Europe on constate une radicalisation des électeurs envers le Système.

Dès lors, pourquoi changer de stratégie dans la conquête du Pouvoir ?

Quelles raisons s’imposent-elles aujourd’hui pour modifier la tactique destinée à mettre le Régime face à ses contradictions ? Pourquoi vouloir changer le nom d’un parti, connu dans l’Europe entière, au prétexte de respectabilité ? Changer d’emballage, pour garder le contenu ?

Comment garder (ou récupérer) nos électeurs, déçus par les partis traditionnels, si nous suivons, nous aussi, les règles du jeu et l’autocensure imposées par les gouvernants ?

Et qu’est-ce qui distinguerait encore ton parti des autres pourriticards, dès lors que vos discours « soft » dérouteraient ceux qui vous soutiennent encore. Parce que la majorité d’entre nous sommes non seulement des révoltés, mais plus encore des rebelles envers le Régime, prétendu « démocratique », qui tolère une invasion de barbares inassimilables, en fermant les yeux depuis des décennies sur leurs dérives.

Nous voulons abattre cette coalition faite de libéraux conservateurs alliés aux démocrates chrétiens et aux écologistes ; coalition complice des maffieux socialo-marxistes qui nous a entrainés au fond du gouffre économique, financier et moral. Ici, .et ailleurs en Europe !

Depuis longtemps ces adeptes du consensus mou de la Pensée Unique ont jeté les valeurs de notre Société aux orties en livrant nos quartiers à l’emprise musulmane.

Pire, les laquais du Nouvel Ordre Mondial ont élaboré des lois liberticides qui interdisent la liberté d’opinion, de réunion, d’expression et de presse à tout mouvement nationaliste et identitaire. Curieusement et depuis longtemps, je n’entends plus les ténors de ces partis, présents également au Parlement Européen, défendre ces libertés fondamentales et au contraire ils me donnent le sentiment de se coucher devant le Pouvoir.

Il serait grand temps que, tous, vous ouvriez les yeux sur les raisons qui ont motivé ceux qui, depuis 30 ans, vous ont permis de connaître vos succès politiques et électoraux, ceux-là mêmes à qui vous ne demandez jamais leur avis. Ces citoyens « d’en bas » dont un nombre important vous abandonnent depuis 2007, parce qu’ils ne trouvent plus dans vos écrits et dans vos discours le ton et les arguments qui les avaient séduits auparavant...

Reçois, Camarade, mon sincère salut nationaliste.

A Bruxelles, le 15 septembre 2017

08:55 Publié dans Les articles de Pieter Kerstens | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook