Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 juillet 2018

Durant l’été 2018, les représentations du Macron-Circus se poursuivent

SIPA_00804104_000007.jpg

Bernard Plouvier

Ah que notre mois de juillet 2018 est joli, en Macronie où tout n’est que joie, lumière et paix, du moins pour les immigrés clandestins.

Pour « notre sécurité » et alors que la mortalité routière a baissé en 2017, si on la compare à celle de 2016, on diminue la vitesse sur route, ce qui fera du bien au Trésor Public. Et la raison mise en avant : Notre Sécurité ne peut en aucun cas être considérée comme une Fake New, à la différence de la motivation fiscale à laquelle pense immédiatement tout Français.

Car c’en est fini du droit à connaître certaines informations. Nos députés, en dépit de leur surmenage, ont voté le 3 juillet la Loi permettant à l’Exécutif (notre distingué Président et ses ministres à l’incomparable omniscience) de déterminer à coup sûr quelle information est bonne et quelle est la mauvaise.

Prenons un exemple. Le même jour, Grand Président part en Afrique Noire offrir des millions d’euros (tirés du Trésor Public français) pour y installer des stades, et des Africains incendient et vandalisent la ville de Nantes pour venger un délinquant noir abattu lorsqu’il tentait d’écraser un policier – ou abattu volontairement et sans raison selon d’honorables immigrés « qui ont tout vu ».

L’on saura bientôt, grâce à l’État macronien, quelle est la vérité et quelle est la Fake New dans cette histoire. En attendant, l’argent file en Afrique Noire et des quartiers de Nantes ont été ravagés.  Quelle que soit la façon de Génial Président de présenter l’affaire – et nul ne met en doute ses prodigieuses capacités de rhéteur – la réalité des faits est indéniable : des quartiers de Nantes ont connu leur émeute raciale… à moins d’inaugurer une nouvelle variété de négationnisme, reconnue d’utilité publique celle-là, à la différence d’autres variétés, plus suspectes.

En outre – car dans l’État macronien, on vit dans le survoltage permanent -, si les bobos trotskistes-gauchistes- fils à papa et à maman friqués et les dirigeants syndicalistes qui ont égayé la vie des Français durant le printemps (ravages dans les universités & grèves dans les transports « publics ») partent en vacances, les magistrats ne chôment guère.

Ils ont arrêté des super-terroristes « d’ultra-droite » (certains Français ignoraient cet adjectif composé, fort heureusement l’État de Grand Président les en a instruits). Ces super-terroristes semblent faire trembler de peur une communauté mahométane apparemment très émotive.

Bon ! Fake New semble avoir encore frappé. Ces patriotes ne possèdent ni explosif, ni AK-47 (la « Kala » bien connue, qui n’est d’ailleurs que la version robuste et de médiocre qualité balistique du fusil d’assaut allemand de 1943), ni gaz de combat, ni mortier etc. et ils ne semblent pas des adeptes de la voiture bélier : toutes caractéristiques qui les différencient des merveilleux djihadistes,

Il a donc fallu relâcher ces Français qui possédaient des armes de chasse et des armes anciennes. De fait, un pistolet à rouet, c’est quand même moins efficace que ces « Kala » dont les Nantais ont entendu les tirs en ce beau mois de juillet.

Pour le vote établissant une nouvelle censure journalistique, sur 577 députés élus, 78 étaient présents, ce grandiose 3 juillet. 54 ont voté pour le projet gouvernemental qui permet de « dire l’information », 21 ont voté contre et 3 se sont frileusement abstenus. Il ne s’agit, soyons honnêtes, que d’une première lecture : il faudra encore quelques votes pour que la comédie parlementaire soit respectée et la Loi définitivement adoptée.

De même qu’il existe une Loi du 13 juillet 1990 qui règlemente l’écriture historique de certains aspects de la Seconde Guerre mondiale, rendant notamment obligatoire l’acceptation des attendus du Tribunal Militaire Interallié de Nuremberg, nous aurons bientôt une Loi qui permettra de différencier à coup sûr le Vrai du Faux, du moins en matière d’information du Jour.

Génial Novateur veut atteindre des hauteurs stratosphériques… ce que l’on nommait les Nuées, du temps d’Aristophane. D’autres Français – de vilains souchiens mal embouchés – s’interrogent sur la notion de descente aux Enfers.

2018 06 SOUSCRIPTION.jpg

16:10 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.