Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 octobre 2019

L’or et les Bourses montent car la crise monétaire a déjà commencé

gold-296115_960_720-845x475.jpg

Marc Rousset

Le Dow Jones a vu son prix multiplié par 7, entre 1980 et 2008, à environ 14.000, pour retomber à environ 6.000, en 2009, et se retrouver, aujourd’hui, au chiffre stratosphérique d’environ 27.000. La Bourse de Paris, à 5.700, est aussi à son plus haut niveau depuis le 12 décembre 2007. Quant à l’indice du prix des logements rapporté au revenu par ménage, en prenant l’année 1965 comme base de référence, il a toujours oscillé autour de 1 de 1965 à 2000, pour s’élever brusquement à la verticale, à 1,7, de 2000 à 2019.

Il y a donc bien, dans le monde, une méga-bulle boursière et immobilière, suite à l’afflux de liquidités illimitées par les banques centrales. À terme, l’effondrement monétaire est inéluctable, mais cela n’exclut pas un krach boursier dans un premier temps qui ne fera qu’aggraver la crise monétaire qui a déjà commencé.

L’horizon économique s’assombrit en Allemagne, avec 1 % de croissance pour 2020 et 0,5 % pour 2019. L’économie chinoise ralentit, avec une croissance à 6 % au troisième trimestre, soit sa plus faible performance depuis 27 ans, malgré plus de 100 mesures de soutien monétaires et fiscales. Les USA vivent le plus long cycle de croissance répertorié depuis 1854, avec de mauvais chiffres de production industrielle, suite à une croissance artificielle générée par des mesures fiscales et l’injection, en moyenne, de 4 dollars de liquidités par les banques centrales pour un dollar de croissance obtenu. La Banque mondiale et le FMI alertent, de leur côté, sur une chute drastique de la croissance « dans près de 90 % du monde » et des échanges commerciaux.

Kristalina Georgieva, nouvelle patronne du FMI, enfonce le clou : « Si un ralentissement majeur se produisait, la dette des entreprises exposées au risque de défaut de paiement augmenterait à 19.000 milliards de dollars, soit près de 40 % de la dette totale dans huit économies majeures »(notamment Chine, Japon, États-Unis et Europe). En Chine, les dettes risquées ont bondi, en dix ans, de 40 à 75 % du PIB. Le risque de défaut de paiement dans le monde serait alors supérieur aux niveaux observés pendant la crise financière de 2008. Les dettes des entreprises pourraient jouer le rôle des prêts immobiliers subprime aux États-Unis en 2008.

Janet Yellen, ancienne présidente de la Fed, nous avait promis que le resserrement monétaire quantitatif serait aussi ennuyeux « que de regarder de la peinture sécher ». Manifestement elle s’est trompée car la Fed, après avoir réduit la taille de son bilan de 600 milliards de dollars, jusqu’à octobre 2018, est en train de faire marche arrière, sous peine de faire exploser le système financier, en augmentant de nouveau la taille de son bilan de façon permanente. L’achat des bons du Trésor T-bills par les banques américaines réduisait, en effet, leurs liquidités d’une façon très dangereuse, selon la Fed de Dallas.

Suite à la crise monétaire actuelle du « Repo » aux États-Unis, la Fed va acheter au moins 60 milliards d’obligations à court terme par mois jusqu’au second trimestre de 2020, soit environ 400 milliards de dollars. Les États-Unis ne peuvent donc plus se passer de « QE », qui est devenu une drogue irremplaçable, mais mortelle à terme. C’est la Fed qui, en émettant de la monnaie de singe, tout comme la BCE, finance en fait les déficits budgétaires américains (1.200 milliards de dollars en 2019, soit 7 % du PIB). La Fed de Powell est donc en train de faire exactement ce que souhaitent faire Draghi et Lagarde à la BCE.

En Europe, le Parlement des Pays-Bas a alerté la BCE sur les risques de diminution des retraites que les taux très bas et négatifs causaient aux fonds de pension de retraite. En France, pour éviter la faillite de l’assureur Suravenir, suite aux taux négatifs, le Crédit mutuel Arkéa a dû recapitaliser sa filiale à hauteur de 500 millions d’euros. Après Lombard Odier en France, UniCredit, la première banque italienne, toujours en raison des taux d’intérêt négatifs, vient de déclarer qu’elle allait taxer les dépôts de plus de 100.000 euros. La bombe à retardement des taux négatifs pourrait bien même se propager un jour aux États-Unis.

Il n’est donc pas étonnant que les banques centrales et le monde entier s’intéressent de nouveau à l’or qui monte, paradoxalement, en même temps que les Bourses. La seule différence, c’est que les actions et les obligations s’effondreront un jour ou l’autre, tandis que l’or, lui, au moment de l’effondrement monétaire final, continuera son envolée à la verticale, tout comme en Allemagne en 1923 !

14:42 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

YVAN BENEDETTI : L’ARME DE LA VÉRITÉ FACE À LA CENSURE ET À LA DESTRUCTION DES NATIONS.

Discours de Yvan Benedetti, Les Nationalistes, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le samedi 12 octobre 2019 à Rungis.

Yvan Benedetti.jpg

Très visité lors des 13es Journées BBR de Synthèse nationale : le stand du CNC de Roger Holeindre

73034662_995337114142680_5653298751159140352_n.jpg

Roger, visiblement satisfait de retrouver de nombreux camarades et amis...

Diapositive1 copie 3.jpg

Achetez le livre-entretiens Arnaud Menu/Roger Holeindre, "C'est Roger...", qui vient de sortir cliquez ici

12:30 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ERNEST TIGORI DÉMONTE L’ESCROQUERIE DE LA REPENTANCE DE LA COLONISATION DES EUROPÉENS EN AFRIQUE.

Discours d’Ernest Tigori, écrivain ivoirien et homme politique, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Ernest Kigali.jpg

Acheter le livre cliquez là

François Bousquet « Sans courage, nous sommes morts à échéance 2050 »

Un demi-siècle de défaites et de renoncements : c’est le bilan accablant de la droite française selon François Bousquet. « Sans courage, nous sommes morts à échéance 2050 », dit-il, et c’est avec l’éthique que la droite française doit en premier lieu renouer.

1042296978.jpg

Source: Sputnik France

11:51 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

SERGE AYOUB : LES PROPOSITIONS CONCRÈTES POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES PEUPLES EUROPÉENS.

Discours de Serge Ayoub, militant solidariste, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Serge Ayoub.jpg

À LIRE : LE NOUVEL ESSAI DE FRANÇOIS BOUSQUET, "COURAGE ! MANUEL DE GUÉRILLA CULTURELLE"

73021597_2495048037278119_2726297166208303104_o.png

"Vivre dans le mensonge nous oblige ou bien à changer de vie ou bien à changer d’idées. La seconde solution étant de loin la plus commode, c’est elle qui s’impose généralement. Comme l’a souvent répété Alain de Benoist, on commence par avoir la stratégie de ses idées et on finit par épouser les idées de sa stratégie."

François Bousquet, "Courage ! Manuel de guérilla culturelle", aux éditions de la Nouvelle Librairie. Pour l'acheter, cliquez ici

RAPPEL :

La conférence de François Bousquet aux Amis franciliens de Synthèse nationale en janvier dernier cliquez ici

11:17 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Yvette Tabu: La restitution à l’Afrique de collections d’art africain conservées en Europe n’est pas une bonne idée.

Yvette-Tabu.jpg

par Pierre-Alain Depauw

En Belgique comme en France, au milieu des discours de repentance, il est de plus en plus fréquent d’entendre des voix de quelques excités africains – pourtant peu soucieux de retourner chez eux servir leur pays d’origine – réclamer la restitution de collections d’art africain exposées dans nos musées à la suite de notre passé colonial.

De passage à Bruxelles, Madame Yvette Tabu, commissaire générale de la Culture et des Arts à Kinshasa, a rapidement répondu aux questions de journalistes à ce sujet, démontrant le caractère grotesque de ces revendications.

En effet, Yvette Tabu a souligné que le Musée de Kinshasa ne peut exposer que 12.000 pièces alors qu’il en possède déjà plus de 50.000. “Il ne faudrait pas que l’on rapatrie des objets que nous serions incapables de conserver dans des conditions idéales”, a-t-elle sagement conclu.

masques-africains-tervuren.jpg

11:09 Publié dans Revue de presse, Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEAN-FRANÇOIS TOUZÉ : LA GRANDEUR DE LA CIVILISATION EUROPÉENNE ET SES MENACES.

Discours de Jean-François Touzé, membre du bureau politique du Parti de la France, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Jean-François Touzé.jpg

Quand Éric Zemmour mouche le suffisant Bernard-Henri Lévy...

L'avis de Pierre Cassen sur les émissions la semaine dernière :

10:23 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13es Journées BBR de Synthèse nationale : ambiance festive au banquet patriotique de samedi soir...

comp 1.JPG

Eric Vieux de Morzadec, un parfait sudiste

comp 2.JPG

Christophe BZH, chanteur breton

comp 4.JPG

Jean Picollec et Philippe Randa, éditeurs de renom

_DSC8842.JPG

Dr Merlin, on ne le présente plus

_DSC8884.JPG

La dame des Feux follets à l'accordéon

comp9.JPG

Richard Roudier, fier de sa réputation

72625934_995337247476000_6609289416764555264_n.jpg

Yvan Benedetti, en campagne

comp5 2 2.JPG

et notre chère Anne Brassié...

01:20 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 21 octobre 2019

Angers, vendredi 25 octobre : présentation du livre "Ordre nouveau raconté par ses militants"

72726561_144713530177631_2523365802627825664_n.jpg

Dans le cadre de la promotion du livre « Ordre nouveau raconté par ses militants » : Jacques Mayadoux sera le vendredi 25 octobre à Angers à 18h, en compagnie de Jean-François Santacroce et de Franck Timmermans, anciens militants d'ON.

RESERVATION SUR INSCRIPTION :

contact@serviam-alvarium.fr

Acheter le livre cliquez ici

17:43 Publié dans Livres, Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

VINCENT VAUCLIN : LES ACTIONS CONCRÈTES DE LA DISSIDENCE FRANÇAISE AU SERVICE DES FRANÇAIS.

Discours de Vincent Vauclin, Président de la Dissidence française, aux 13ème Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Vincent Vauclin.jpg

Le soulèvement... Conférence de Jean-Michel Vernochet à Toulouse

Capture_d_ecran_2019-10-16_a_14-30-15-f9a30.png

À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, l’équipe d’E&R Toulouse accueillera Jean-Michel Vernochet le samedi 16 novembre 2019 à 14h30 pour une conférence intitulée « Le soulèvement... l’insurrection civique de la France profonde et du pays réel ».

La révolte populaire et sociale des Gilets jaunes a défrayé l’actualité de nombreux mois... Mais a-t-on bien mesuré l’ampleur du phénomène et compris sa nature ? Que veulent vraiment ces « Gaulois réfractaires » stigmatisés par Emmanuel Macron ? Les reproches qu’ils adressent au régime sont-ils légitimes ?

Entrée : 5 euros

Réservations et renseignements  :

conference.er.toulouse@gmail.com

Merci d’indiquer nom, prénom et numéro de téléphone (adresse exacte de la conférence donnée la veille)

Vente de livres Kontre Kulture

Vente des ouvrages de Jean-Michel Vernochet

15:50 Publié dans Sacha de Roye, Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

BERNARD MONOT : UN NOUVEAU KRACH FINANCIER EST IMMINENT.

L’économiste et ancien député européen Bernard Monot est intervenu lors des Journées de Synthèse nationale pour alerter les Français de l’imminence d’un nouveau krach financier.

Bernard Monot.jpg

couv-p1-300x440.jpg

Acheter le livre de Bernard Monot cliquez là

Vegans, écolos et multinationales, même combat !

vegan.jpeg

Savez-vous quels sont les plus fervents partisans des vegans, c’est-à-dire ces militants écologistes qui ne consomment aucun aliment provenant des animaux et dont certains attaquent les boucheries ? Leurs soutiens s’appellent Bill Gates (Microsoft), Richard Branson (Virgin) et Jack Welch (ancien PDG de General Motors.) Curieux, non ? Ils ne se sont pas convertis au véganisme mais sont partisans de l’accroissement de leur propre empire financier.

Ce sont les principaux investisseurs de l’entreprise Memphis Meat, une société qui produit de la viande artificiel- le destinée à prendre le relais de la viande animale, de telle façon que ceux que les vegans auront convaincus aient une alternative à un régime carné avec une prétendue viande, fabriquée en laboratoire. Il y a gros à gagner ! Car ces « viandes » seront brevetées et les royalties tomberont dans l’escarcelle des actionnaires, les déjà richissimes Gates, Branson, Welch et bien d’autres.

Le plus important groupe alimentaire américain, Cargill, a également investi dans Memphis Meat. Avec l’appui du lobby FAIRR (Farm Animal Investment Risk & Return) Cargill est arrivé à mobiliser 40 investisseurs, représentant ensemble la gestion de 1,25 billions de dollars afin d’influencer les multinationales de l’alimentaire pour les inciter à trou- ver des alternatives à la viande. Parmi ces groupes, nous pouvons citer Nestlé, Kraft Heinz, Unilever, Tesco, Walmart. On comprend mieux que certains mouvements écologistes soient subventionnés par ces sociétés qui prétendent faire un geste « désintéressé » pour la planète. Et nul ne se demande qui finance les voyages internationaux et le train de vie de la jeune Greta Thunberg...

Quand les écologistes vegans – ils le sont presque tous – auront convaincu les braves gens de renoncer à la viande pour le bien de la planète que l’élevage mettrait en péril et pour leur santé menacée par le rumsteck, ces sociétés leur vendront leur fausse viande, avec la complicité des gouvernements qui se veulent plus verts que vert. Les écologistes sincères et naïfs – il y en a, bien sûr – qui pourfendent le capitalisme, combattent les Gafa et luttent contre les multinationales s’apercevront peut-être un jour qu’ils travaillaient pour elles.

Source Le bulletin de Bernard Noël

14:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

FILIP DEWINTER : LES RISQUES DE L’IMMIGRATION.

Discours de Filip Dewinter, député flamand du Vlaams Belang, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Filip Dewinter.jpg

Listes communautaires : quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt.

9402197-15059958.jpg

L'avis de Jean-François Touzé

Après avoir présenté des candidats aux élections législatives de 2017 et une liste aux dernières Européennes, l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF) se prépare pour les Municipales de 2020 et annonce sa présence a Paris, Marseille, Nice, Vaulx en Velin, Maubeuge (dans un des quartiers de la ville, l'UDMF a atteint 40% aux Européennes), ainsi que dans la plupart des communes où le parti islamique a enregistré ses meilleurs résultats en 2019 comme Garges-Lès-Gonesse (Val-d'Oise), où l'UDMF totalisait 7,43% des suffrages et terminait en 4e position, devant Benoît Hamon, le Parti socialiste, les Verts et Les Républicains, à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines (6,77% pour la liste de Nagib Azergui avec un pic notable de 16,74%  dans le quartier du Val-Fourré) ou à Trappes (Yvelines), avec 4,04% des voix et un score de 8,14% dans la Plaine de Neauphle. Sans parler de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), La Courneuve (Seine-Saint-Denis), Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) ou l'UDMF dépassait les 6%.
 
Un certain nombre de voix s'élèvent, de Bruno Retailleau à Eric Ciotti en passant pas Marine Le Pen et Nadine Morano pour interdire à L'UDMF de présenter des listes. Au nom de la laïcité. 
 
Ce serait une erreur. Casser le thermomètre électoral ne ferait que dissimuler la fièvre et camoufler le mal qui monte, ronge et finira par tuer si les vrais remèdes ne sont pas mis en œuvre.
 
Aux grands maux, les grands remèdes, en effet : c'est par un vaste plan global visant à l'éradication de la menace islamique que la France trouvera son salut. Répression des groupes activistes, nettoyage des cités, reconquête des zones séparatistes de la Nation, interdiction du salafisme, sont des éléments incontournables d'un tel plan. 
 
Mais ce n'est que par l'arrêt total de l'immigration et l'organisation d'un vaste mouvement de retour au pays d'origine que le danger sera définitivement écarté.
 
Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt. La classe politico-médiatique voit le voile et se fixe sur les signes "communautaires" mais ferme les yeux devant la réalité. 
 
Il est pourtant plus que temps de les ouvrir.

13:37 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'INTERVENTION D'HUGUES BOUCHU, DÉLÉGUÉ DES AMIS FRANCILIENS DE SYNTHÈSE NATIONALE, AUX "BLEU BLANC ROUGE"

Hugues Bouchu, délégué des Amis franciliens de Synthèse nationale, aux 13e journées de Synthèse nationale.

IMG_4512.JPG

13:30 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

OLIVIER ROUDIER : LES LANCEURS D’ALERTE ONT RÉUSSI À RÉVEILLER LES FRANÇAIS.

Discours d’Olivier Roudier, Ligue du Midi, aux 13ème Journées de Synthèse Nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Olivier Roudier.jpg

On a assassiné une Jeanne d’Arc kurde !

Harvin.jpg

Michel Bickel dans Boulevard Voltaire

Et personne ne réagit, en France en particulier. Ou, du moins, plutôt discrètement.

Pourtant, cet assassinat a eu lieu le 12 octobre, il y a tout juste une semaine. Il est odieux, monstrueux : Havrin Khalaf, 35 ans, kurde, a été exécutée avec son chauffeur, probablement par des sous-traitants du régime turc, si l’on en croit un article du Monde du 14 octobre, à savoir des islamistes qui combattaient auparavant les Syriens, et qui nettoient maintenant les lignes kurdes avec sauvagerie (terroristes du même bois que certains de nos compatriotes qui prétendent au rapatriement).

Cet acte est certainement un crime de guerre prémédité car Havrin Khalaf était co-présidente du parti Avenir de la Syrie. Elle luttait pour la cause des femmes, la démocratie et la paix. Il doit interpeller les États dits libres, démocratiques et dits modernes.

Alors qu’on aurait dû assister à une pluie de condamnations gouvernementales, des associations, des femmes qui ont accès aux médias en France, pas ou peu de mots, pas de cris d’orfraie… Où sont les voix ? Les hommages ? Les protestations, les sanctions ? Pour condamner l’assassinat d’une Jeanne d’Arc, en terre syrienne, essayant uniquement avec fermeté et sens de la négociation, sans armes, ni armure, de construire depuis 2014 (année de création d’Avenir de la Syrie) un État réunissant Arabes, Turkmènes, Kurdes, musulmans, chrétiens, yézidis…

Havrin Khalaf, violée, lapidée avant d’être achevée, mérite beaucoup plus que quelques articles ici et là.

On n’a pas entendu notre gouvernement sur ce sujet, lui qui est si friand de communication.

Pourtant, c’est une femme, une cause qu’on assassine, un étendard, un idéal.

Des questions doivent être posées.

Un président peut-il être fier d’un assassinat lié à sa guerre ?

Des footballeurs, qui devraient peut-être avoir une certaine réserve, sont-ils fiers de saluer militairement leur armée, lorsqu’elle est complice d’un cruel féminicide ?

Que vaut un journal turc qui écrit « À la suite d’une opération réussie, la secrétaire générale du parti Avenir de la Syrie, liée au parti politique terroriste PYD, a été mise hors d’état de nuire » (le quotidien turc islamo-nationaliste Yeni Şafak) ?
Les tribunaux, qui existent à cette latitude, puisque les Kurdes y détiennent de nombreux djihadistes, n’existent pas pour cette combattante de la liberté ? Pas de rapatriement ?
Peut-on siéger à l’OTAN, où le Général pensait que nous n’avions pas notre place, à côté d’un tel régime ?

Madame Havrin Khalaf œuvrait pour mettre la femme à sa place dans une société à construire, en luttant pour la parité et contre le patriarcat.

En 2019, une « Jeanne d’Arc » kurde est assassinée presque dans la plus grande indifférence : cela en dit beaucoup sur le délitement des démocraties et leurs lâchetés pour soutenir les vrais combattants de la liberté, ou les abandonner au pire moment.

Mais des graines sont toujours semées. En Afghanistan, le fils du commandant Massoud, Ahmad, vient de se lancer en politique. Havrin Khalaf, elle aussi, a semé. Puissent les consciences occidentales se réveiller, enfin, pour faire face aux loups (Serge Reggiani) !

11:10 Publié dans Revue de presse, Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

PIERRE VIAL : « LA RÉVOLUTION NATIONALISTE VA ARRIVÉR TÔT OU TARD CAR LE VIEUX MONDE EST FINI. »

Discours de Pierre Vial, Président de Terre et Peuple, aux 13ème Journées de Synthèse Nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Pierre Vial.jpg

L'intervention de Daniel Conservano lors des Journées Bleu Blanc Rouge de Synthèse nationale

Daniel Conversano, fondateur de Suavélos, présente sa vision du combat politique.

IMG_4549.JPG

10:30 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEUDI PROCHAIN, SUR RADIO LIBERTÉS, L'ÉPOPÉE SUDISTE À L'HONNEUR AVEC ÉRIC VIEUX DE MORZADEC

Diapositive1.jpg

LIRE SON LIVRE SUR LES

VOLONTAIRES FRANÇAIS DANS LES

ARMÉES CONFÉDÉRÉES CLIQUEZ ICI

ÉCOUTEZ LES PRÉCÉDENTES

ÉMISSIONS CLIQUEZ LÀ

01:04 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mardi 22 octobre, Jean Raspail à la Nouvelle Librairie (Paris) :

71905838_2471769029606020_2542936774594789376_o.jpg

00:58 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 9 novembre, Jean-Michel Vernochet donnera une conférence en Savoie :

affiche Vie et Mort des GJ ( sans adresse ).jpg

00:55 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 octobre 2019

La race n'est pas raciste

jeune-fille-blanche-blonde-23-1.jpg

Tomislav Sunic

Les Anciens, c’est à dire nos ancêtres greco-germano-gallo- slavo-illyro-romains, étaient fort conscients des causes héréditaires de la décadence quoiqu’ils attribuassent à cette notion des noms fort variés. La notion de décadence, ainsi que sa réalité existent depuis toujours alors que sa dénomination actuelle ne s’implante solidement dans la langue française qu’au XVIIIème siècle, dans les écrits de Montesquieu. Plus tard, vers la fin du XIXème siècle, les poètes dits « décadents », en France, étaient même bien vus et bien lus dans les milieux littéraires traditionalistes, ceux que l’on désigne aujourd’hui, de façon commode, comme les milieux « d’extrême droite ». Par la suite, ces poètes et écrivains décadents du XIXème siècle nous ont beaucoup marqués, malgré leurs mœurs souvent débridées, métissées, alcoolisées et narcotisées, c’est-à-dire malgré leur train de vie décadent.

Lire la suite ICI

12:16 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Blocage à la SNCF : méthode habituelle des salopards rouges.

1571077151.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Tandis que se profile à partir du 5 décembre prochain une grève illimitée dans les transports qui, à l'approche de Noël, pourrait bien paralyser entièrement le Pays, les chemins de fer sont, depuis vendredi, bloqués par un arrêt de travail sauvage camouflé sous le terme pudique de "droit de retrait".
 
En droit français, le droit de retrait est le droit pour le salarié de se retirer d'une situation de travail présentant un « danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ». Il est fondé sur l'article L. 4131-1 du Code du travail pour les salariés et sur l'article 5-6 du décret n°82-453 du 28 mai 1982 pour les fonctionnaires qui stipule que le droit de retrait a pour seul objectif la sauvegarde du salarié et ne peut servir à faire la promotion de revendications professionnelles.
 
À l'évidence, ces dispositions sont totalement dévoyées par les preneurs d'otages syndicaux et les maîtres chanteurs gauchistes qui usent des méthodes habituelles des salopards rouges.
 
La grève ne doit être qu'un ultime recours lorsque les salariés sont confrontés dans une entreprise à des atteintes manifestes  et établies à leur droits et à l'équité sociale. Et, lorsque la cohésion nationale et le service nécessaire de la chose publique sont mis en péril, la réquisition doit être la règle.
 
Le Premier ministre et la direction de la SNCF ont évoqué l'éventualité de sanctions. Seront ils grondés ? Recevront-ils un avertissement pouvant déboucher sur un blâme donnant lieu à une réprimande formulée en trois exemplaires en cas de récidive? 
 
Dans l'Etat fort que nous appelons de nos vœux, tout blocage des transports serait considéré comme un acte anti national et réprimé comme tel.

10:46 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 19 octobre 2019

Cet après-midi à Rome : immense rassemblement pour soutenir Mattéo Salvini et exiger des élections immédiates

73472503_1725726044227494_8727554329235423232_o.jpg

73075436_1725725527560879_5250621987788685312_o.jpg

Suivre sur le site de Lionel Baland cliquez là

17:17 Publié dans En Europe et ailleurs... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Franc succès pour le banquet organisé par le Parti de la France avec Jean-Marie Le Pen aujourd'hui dans l'Oise

I15714999971.jpg

Thomas Joly, secrétaire général du PdF, recevait ce samedi Jean-Marie le Pen dans son département.

IMG_20191019_165336_165.jpg

Synthèse nationale était au rendez-vous.

17:14 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook