Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 mars 2020

Le site du Parti de la France fait peau-neuve...

ban-2-scaled.jpg

Le nouveau site du Parti de la France est enfin disponible : www.parti-de-la-france.fr

Il a été entièrement revu et rebâti par un nouveau webmaster, sous la direction de Jean-François Touzé, Délégué général du PdF.

Plus clair, plus pratique, plus lisible, il répondra mieux aux attentes de nos militants, adhérents, sympathisants et même simples curieux qui souhaitent découvrir le Parti de la France.

19:32 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le nouveau clip des Brigandes : C'est écrit dans le journal...

72912671_10218157618963498_5051204109319798784_n.jpgDiapositive1 copie 28.jpg

Commander le CD cliquez ici

18:24 Publié dans CD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’économie globale et la priorité donnée aux négociants sur les financiers

Bourse-les-raisons-de-la-degringolade.jpg

Bernard Plouvier

De 1830 aux débuts de l’économie globale et de la mondialisation de l’american way of life, les maitres du jeu furent les financiers, d’où des taux d’intérêts jouant au yo-yo (et divers slogans vantant la merveilleuse « inflation »), un endettement pharaonique des États et des particuliers, enfin quelques crises de spéculation (1873, 1929, 1937, 2007-2009 et on en oublie) pour pimenter la vie de dizaines de millions de pauvres diables réduits à la misère parce que de gros financiers, souvent cosmopolites, se comportaient en flambeurs.

Vers 1980-90, a débuté la nouvelle ère, qui n’est plus l’ère chrétienne et n’est fort heureusement pas (du moins jusqu’à présent) l’ère de la régression mahométane. Nous sommes entrés dans l’ère du gouvernement planétaire (presque) unique et de l’économie globale. Et c’est là que tous les « complotistes » se trompent : l’on n’assiste pas au triomphe des Financiers, mais à celui des Producteurs et surtout à celui des Négociants internationaux.

Le grand projet rooseveltien était d’américaniser la production agricole et industrielle et de faire de la planète un grand marché – l’URSS étant exclue, qui devait servir de repoussoir, de contre-exemple, au moins pour les premiers temps de l’ère du « One World–One Government ». Qu’il ait ou non développé le projet d’une fusion des races et des peuples en une « moyenne humaine », on ne le saura jamais, car Roosevelt ne s’est guère exprimé sur ce point... là encore, les complotistes vont un peu vite en besogne.

FDR n’était pas au service « des trusts » (et n’était pas plus dévoué à celui des Rockefeller qu’à d’autres) ; il n’était nullement au service « des Juifs » : les « complotistes » errent totalement. FDR s’est servi de tous ceux et de toutes celles qui pouvaient faire démarrer puis avancer son projet, qui, pour d’évidentes raisons historiques, n’a pu commencer que 40 années après sa mort, une fois disparue l’hydre communiste qui avait dominé bien plus d’États qu’il ne l’avait prévu dans son plan machiavélique.

Vers 1990, après l’implosion des ridicules économies marxistes, les USA croyaient se retrouver en position de monopole, ayant vassalisé l’Occident, les pays d’islam et l’Asie non maoïste.

Les gouvernants chinois viennent chambouler la donne par leur suprême intelligence : ils multiplient l’efficacité de l’économie occidentale par la discipline d’un régime dictatorial et poursuivent la politique d’imitation des produits issus du génie européen et nord-américain, ainsi que l’irrespect des conventions internationales sur les brevets de fabrication.

Qu’elle soit l’effet d’un hyper-capitalisme ultra-libéral ou d’un capitalisme hautement surveillé par l’État, l’économie actuelle n’est pas dominée par les financiers, mais par l’entente des grands entrepreneurs et des grands négociants, qui ont domestiqué les clowns de la politique et des media, succédant aux financiers dans ce rôle de manipulateurs d’opinions publiques et de marionnettes.

Par l’effet du triomphe de la production et de la distribution de masse – étendues à presque toute la planète -, les banques centrales ont reçu l’ordre d’anéantir (ou presque) l’intérêt de l’argent. C’est le reniement de 3 à 4 milliers d’années d’agiotage et de manipulations monétaires, au profit de la consommation massive, générant de superbénéfices inégalement répartis entre producteurs et négociants, gros et petits.

Donald Trump poursuit la grande politique rêvée par FDR. Il le fait avec le punch et l’absence d’hypocrisie qui le caractérisent : c’est-à-dire en parfait Yankee. Il dicte sa loi, parce qu’il dispose de la plus grande armée, du plus gros complexe militaro-industriel et des entreprises multinationales les plus puissantes, les plus innovantes et les plus impitoyables.

La minorité agissante de l’humanité actuelle est placée devant une alternative très simple. Ou bien, elle accepte un monde dominé par l’American way of life, ce qui implique à terme l’éclosion d’une humanité métissée, d’un Homo Consumans standard, gentil hédoniste, le tout dans une ambiance de féminisme hystérique, soit une formidable régression culturelle... en attendant une formidable régression de polarité inverse, apportée par les mâles djihadistes.

Ou bien, l’on organise, continent par continent, des empires ou des fédérations d’États populistes. Pour l’heure, les nations d’Amérique latine tentent des expériences malhabiles et non coordonnées. En l’Europe, l’Axe Berlin – Moscou pourrait servir de point de départ à un Empire fédératif, à l’unique condition que l’Allemagne réexpédie dans leurs pays d’origine les millions d’Extra-Européens qui sont venus la squatter. Ce sera la condition sine qua non pour réunir dans cet Empire les peuples d’Europe centrale, occidentale et scandinave.

L’Europe aux Européens est un slogan tellement évident et naturel que les princes du négoce en font un corpus delicti : énoncer cette banalité (qui est le slogan jumeau de « l’Afrique aux Africains » ou de la célèbre Doctrine de Monroë) mène droit en correctionnelle et, bientôt, non plus au lynchage médiatique, mais à l’égorgement rituel. 

Le monde dominé par le négoce ne peut être que cosmopolite. Un monde populiste ne peut se faire qu’en fédérant des nations homogènes.    

18:19 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11 mars 1963 : souvenez-vous...

89647625_10213132915797872_4588128698334445568_n.jpg

18:12 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Fête du Pays Réel est maintenue – Réservez vos billets

Alain Escada, président de Civitas

Nous avons naturellement entendu les nouvelles directives gouvernementales émises dimanche soir à propos des nouvelles restrictions destinées à lutter contre le coronavirus. Nous pouvons vous rassurer : la Fête du Pays Réel est bien maintenue, comme nous l’a confirmé ce matin la direction de l’Espace Jean Monnet après avoir pris connaissance de la note gouvernementale détaillée. Des dispositions seront simplement prises pour que nous ne dépassions pas la présence simultanée d’un millier de personnes. A ce titre, nous ne pouvons que vous encourager à réserver en ligne ici et dès maintenant vos billets d’entrée.

Sur place, des consignes élémentaires d’hygiène seront rappelées.

Mais nous refusons de céder au climat de panique entretenu par des médias en quête de sensationnel qui ont fait du coronavirus le nouvel épouvantail du moment. A titre de comparaison :

• le nombre de décès attribuables au tabac serait de 73.000 par an en France (estimation de la directrice du service d’épidémiologie des cancers de l’Institut Gustave Roussy confirmée par Santé publique France) ;

• en France, pour la saison 2018-2019, la grippe saisonnière a fait 8.100 morts (selon l’OMS et Santé publique France) ;

• il y a en France, chaque année, près de 3.500 morts et plus de 72.000 blessés par accident de la route (statistiques de la sécurité routière en France).

La mort fait partie du cycle naturel, quoi qu’en pensent les tenants du transhumanisme et même si chaque décès d’un proche nous déchire le cœur. On a même vu ces jours-ci le président Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse dans un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, demander par mesure préventive à la population de ne plus venir en visite chez les personnes âgées. Pense-t-on vraiment que ces personnes âgées préfèrent l’abandon et la solitude au risque hypothétique d’attraper le coronavirus ? Et pourquoi le contact avec le personnel de ces EHPAD, bien évidemment en contact avec l’extérieur, serait-il moins à risque que celui d’une visite familiale ?

Devant tant d’incohérences, CIVITAS vous encourage à faire preuve de Foi et d’Espérance, à conserver la sérénité, armée de la prière et de la confiance en Dieu. En ce 1600e anniversaire de la naissance de sainte Geneviève, souvenez-vous comment alors que les Parisiens fuyaient honteusement à l’approche de l’armée barbare d’Attila, cette jeune femme alors âgée de dix-neuf ans les exhorta : “Ayez confiance en Dieu, implorez son secours, et ne trahissez point par votre fuite la cause du ciel et de la patrie.” Avec le succès que l’on sait.

ignace_banquet_550x825.jpg

2020 03 28 CIVITAS SN.jpg

16:01 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une manifestation nationale est prévue samedi 14 mars à Paris, pour réclamer la destitution de Macron.

Capture d’écran 2020-03-11 à 14.02.32.png

Une manifestation nationale est prévue samedi 14 mars à Paris, pour réclamer la destitution du gouvernement. Un appel a été lancé afin de rassembler tous les secteurs d’activités pour « unifier les colères et les revendications, pour faire advenir un monde plus juste », d’après le texte de l’appel national. Les Gilets Jaunes se donneront rendez-vous dans la capitale à 13h, le lieu précis du rassemblement sera donné à la dernière minute.

Au total, trois manifestations auront lieu à Paris samedi prochain. La marche pour le climat partira de la Bastille à 14h, celle contre les violences policières débutera Place de l’Opéra vers 13h15, quant à l’Acte 70 des Gilets Jaunes, le lieu du rassemblement sera donné à la dernière minute. Une opération escargot sera toutefois lancée sur le périphérique parisien dès 9h. Les informations concernant ces différentes manifestations (heures et lieux) seront disponibles sur la page de démosphère.

Ces précautions sont prises afin de minimiser les verbalisations abusives pour « participation à une manifestation interdite ».

En province, les Gilets Jaunes planifient également leur arrivée dans la capitale. De nombreux événements Facebook ont été créés afin de faciliter la mobilisation et les déplacements.
Des départs sont prévus d’Auvergne-Rhône-Alpes, du Centre-Val de Loire, de Lorraine, du Nord-Pas-De-Calais, ainsi que d’Occitanie.

La cote d’Emmanuel Macron est au plus bas depuis mai 2019. Près de 70% des français sont insatisfaits de sa politique néo-libérale. Après plus de deux mois de fortes contestations provenant de différents secteurs de la société française, la réforme des retraites est passée en force via le déclenchement du 49.3. Ce mépris assumé de la macronie pour la population française ne passe pas : les Français se sont d’ores et déjà rassemblés spontanément à plusieurs reprises devant les préfectures de province et devant l’Assemblée nationale pour contester cette décision.

Source et suite sur Le Media Pour Tous

14:18 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Parce que le Président de la République doit retirer le projet de loi bioéthique, rendez-vous mardi 17/03 à 19h30 Place Clemenceau !

17mars.jpgEt oui.jpeg

 
 

13:58 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Protégez vous des mensonges médiatiques

6 réflexes à adopter pour se protéger des mensonges médiatiques. Une vidéo de Polémia et TV Libertés.

Capture d’écran 2020-03-11 à 11.37.14.png

 
 

11:41 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook