Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 février 2019

« L’Antisémitisme », bonne à tout faire du pouvoir aux abois

51682726_629821587448887_7630643982761984000_n.jpg

Bernard Plouvier

Génial Président est-il à bout d’arguments dans sa tournée publicitaire, un club sportif est-il en difficulté, une vedette médiatique a-t-elle un menu embarras judiciaire, Vite ! L’on sort la botte secrète, l’inusable argument, l’ultime élément qui clôt le bec de tout contradicteur : la « recrudescence de l’antisémitisme ». Or, à force d’être utilisée, la ficelle craque de toutes parts. 

Première remarque : n’importe quelle andouille peut dessiner une Croix gammée... même un agent provocateur juif. Ce ne sont pas les exemples qui manquent. 

Deuxième remarque : la quasi-totalité des attentats antijuifs perpétrés ces quatre dernières décennies – avec mort de personne ou blessure grave et pas seulement des injures écrites ou orales – ont été le fait de mahométans... soit des individus qui usent d’une langue sémitique – l’arabe – dans leurs prières et leurs imprécations.

Troisième remarque : que peut vouloir dire l’expression « Nègre enjuivé » ? On se perd en conjectures.

Dernière remarque : notre Nation française a suffisamment de problèmes graves à résoudre pour éviter de verser des larmes (de crocodile, du côté des politiciens) à propos de graffiti ridicules ou d’injures lancées par on ne sait qui.

Grand Président Macron, l’homme des riches et des « winners », n’a pas à nous apprendre ce qu’est la République : c’est la bonne gestion du Bien commun... et c’est ce qu’il ne fait pas.

00:05 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.