Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 mars 2019

Stop à l'émotivité. Les Français ne veulent pas d'eux.

53854757_10211218493737646_4750215859232833536_n.jpg

Jean-François Touzé, directeur de Confrontation

Cinq enfants de djihadistes sont de retour sur notre sol national après un séjour en Syrie.

Quel que soit leur âge, qu'ils soient orphelins ou non, qu'ils aient tué et participé à des exactions ou pas, qu'ils fassent des risettes, des grimaces ou la moue, ces enfants ne sont plus français, si tant est qu'il l'aient jamais été, au delà des papiers que détenaient leurs parents coupables d'avoir pris les armes contre la civilisation.

La France n'a aucune responsabilité à assumer quant à leur sort et le terme de "rapatriement" ne peut être utilisé.

Stop à l'émotivité. Les Français ne veulent pas d'eux.

11:50 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.