Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 mars 2019

Rodolphe Crevelle est décédé...

rodolphe-arrestation.png

C'est avec tristesse que nous venons d'apprendre la mort à l'âge de 64 ans, suite à une maladie foudroyante, de Rodolphe Crevelle. Celle-ci est survenue à Rouen samedi dernier.

Monarchiste convaincu, personnalité attachante des milieux nationalistes des années 80, 90 et 2000, Rodolphe Crevelle était un militant infatigable de "la francité". Il débordait d'imagination et toute sa vie il a mené, aux marges du Mouvement national, des combats pour le moins pittoresques (tels "Minquiers et Ecréhou : terres françaises", histoire de titiller les Anglais, ou encore pour le rattachement du Val d'Aoste à la France...) pour défendre sa conception, parfois très personnelle, de la "plus grande France". N'oublions pas non plus ses multiples publications, souvent de grande qualité mais hélas toujours éphémères, dont la dernière en date, il y a quelques années, s'intitulait Le Lys noir.

Une cérémonie religieuse aura lieu samedi prochain à Rouen. Qu'il repose en paix. 

23:56 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La remarquable intervention de Martial Bild, directeur de TV Libertés, lors des Assises de la France des Gilets jaunes dimanche dernier à Rungis

Retrouvez Martial Bild le samedi 6 avril lors du dîner annuel des Amis de Synthèse nationale cliquez ici...

2019 04 06 PUB DIN AFSN.jpg

Inscrivez-vous dès maintenant cliquez là

ou en retournant le bulletin de réservation

23:18 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le nouveau numéro d'Eléments

54799703_2205790339476989_1622051887471656960_n.jpg

Chez votre marchand de journaux.

23:12 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Beaucoup de monde aux Assises de la France des Gilets jaunes dimanche à Rungis

53781855_1544495779017232_1419198245619367936_n.jpg

Riposte laïque et Résistance républicaine organisaient ce dimanche à Rungis les Assises de la France des Gilets jaunes. Il s'agissait, quatre mois après le début de ce mouvement populaire, de dresser le bilan de celui-ci. Ainsi, de nombreux responsables Gilets jaunes, tant locaux que nationaux, ont pris la parole devant un demi-millier de patriotes. Nous reviendrons très vite sur cette réunion dont la hauteur des interventions a enthousiasmé le public.

Nous remercions les organisateurs et les participants pour le sympathique accueil qu'ils ont réservé à notre stand. Le numéro hors-série de Synthèse nationale consacré aux Gilets jaunes a été largement diffusé et notre appel cliquez ici contre la menace de dissolution du Bastion social a reçu plusieurs centaines de signatures.

54374570_1544495759017234_7815335410510331904_n.jpg

Dès maintenant, vous pouvez consulter l'ensemble des interventions à cette réunion cliquez ici

2019 01 SN HS 6.jpg

En savoir plus et le commander cliquez ici

10:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18 mars 1978 : assassinat de François Duprat

54517108_10210895628547089_3764140141719846912_n.jpg

Communiqué de presse d'Alexandre Simonnot :

N’oublions jamais notre camarade de combat François Duprat assassiné il y a aujourd’hui 41 années, le 18 mars 1978.

Frontiste de la première heure, grand et irremplaçable ami de Jean-Marie Le Pen, militant exemplaire, François Duprat était un brillant intellectuel, libre et éclairé, passionné d’histoire et de politique. Ecrivain hors-pair, travailleur infatigable, il possédait une véritable plume d’acier qui le fit collaborer à la plupart des rédactions des journaux de la Droite Nationale. Il ne cessera pas d’y dénoncer les risques que faisait peser l’immigration sur l’identité des peuples européens.

François Duprat était un amoureux de la Liberté d’expression, cette liberté qui lui a coûté la vie. Car c’est bien pour avoir osé écrire tant et tant de vérités interdites à exprimer qu’il a été éliminé.

François Duprat gênait, dérangeait, bousculait avec talent le politiquement correct, le terrorisme intellectuel et le prêt-à-penser. Il écrivait et proclamait tout haut ce que beaucoup pensait tout bas. Il n’avait peur de rien. Il est mort au devoir, au combat, sur la route qui le menait à une école pour accomplir simplement ce qu’il aimait par-dessus tout : enseigner la simple et pure vérité historique.

Plutôt que d’oser l’affronter sur le terrain des idées et du débat, les misérables lâches, anonymes et vagabonds, qui l’ont exécuté ont placé une bombe dans sa voiture...

Esprit ouvert, fidèle défenseur de notre identité, François Duprat aurait exécré la liberticide Loi Gayssot qui interdit en France toute véritable Liberté d’expression qui est pourtant un Droit fondamental de notre Pays.

Que François Duprat repose en paix auprès de tous ces grands intellectuels honnêtes et courageux qui ne faisaient que proclamer, à temps et à contre temps, la Vérité qui seule nous rendra libres.

10:11 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook