Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 mars 2013

Diviser par deux les allocations familiales des immigrés, doubler celles des Français de souche

caf-caisse-allocations-familiales.gifMarc Rousset

La France dépense 70 milliards d'euros par an pour les immigrés, payés essentiellement par les impôts des Français de souche !

Au lieu de diviser par deux les allocations familiales pour les Français de souche  au delà de 53 000  euros avec deux enfants et de 61 000 euros avec trois enfants, le gouvernement ferait mieux de faire des économies en passant à l'immigration zéro !

Afin d'encourager la natalité insuffisante des Français d'origine européenne (1,7 enfants par femme) contre 3,4 pour les Français d'origine immigrée, un gouvernement nationaliste, afin de préserver notre identité, ferait exactement l'inverse, c'est à dire qu'il  supprimerait les allocations familiales des immigrés, et  triplerait celle des Français de souche pour qu'ils aient davantage d'enfants.

Au nom de la justice sociale, on favorise la natalité immigrée et l’invasion migratoire en divisant par deux les allocations des Français de souche. Voilà la triste réalité et, une fois les lampions éteints, après les belles envolées et les beaux discours lénifiants, ce sont toujours les mêmes qui paient et que l’on ponctionne ou que l’on défavorise.

Une fois encore les socialistes décadents, la main sur le coeur, vont faire l'inverse de ce qui correspond à l'intérêt  profond et réel, à l'avenir du pays !

Les allocations familiales ont été crées en 1945 par le général De Gaulle pour favoriser la natalité française. Elles aboutissent dans la réalité à favoriser l'invasion, à créer un appel d'air pour les immigrés.

La triste réalité, c'est que les Français laborieux de souche  qui assurent l'avenir du pays en éduquant leurs enfants, payent en fait des impôts pour se faire davantage envahir, pour davantage entretenir la natalité élevée de familles extra-européennes. Leurs enfants attaqueront  ensuite les TGV à Marseille et les RER à Grigny Centre dans l'Essonne... afin, comme lors de l'attaque des diligences dans le Far-West, de finir par les dévaliser complètement !

11:01 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.