Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 mars 2014

Faute de front républicain, le front du chantage ?

images.jpgLa Chronique de Philippe Randa

Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon, monte au créneau contre le candidat frontiste Philippe Lottiaux, arrivé en tête du scrutin dimanche soir.

« Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable », a-t-il déclaré au quotidien Libération.

Fort bien, la menace est d’importance veut-il faire croire…

Donc, si « l’inimaginable » devait avoir lieu, il envisage ni plus ni moins que sa démission… ou la délocalisation du festival dans une autre ville.

Rappelons tout de même qu’en 1995, contrairement à la tradition, le maire Jacques Bompard (alors FN) n’avait pas été élu à la tête de l’association qui organise le festival des Chorégies d’Orange ; nullement impressionné, il avait fait savoir que la municipalité supprimait sa subvention annuelle, ce qui allait être autant d’économisé pour les contribuables orangeois.

A ce que l’on sache, les Chorégies d’Orange existent toujours… et Jacques Bompart vient d’obtenir ce dimanche la confiance des électeurs pour la 4e fois !

Piteux Py !

12:59 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.