Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 juin 2014

Succès du film Cristeros...

cristeros.jpgUn communiqué des diffuseurs du film Cristeros cliquez ici :

Cristeros continue cette 5ème semaine dans 82 salles en France qui le programment au moins pour une séance, avec notamment de nombreux démarrages dans de nouvelles villes : n'hésitez pas à y aller dès maintenant tant que le film est à l'affiche ! Vous pouvez retrouver les séances près de chez vous sur les sites des cinémas, ou sur Allociné.

Si vous l'avez déjà vu, n'hésitez pas à encourager cette semaine les personnes de votre entourage à aller le voir : voisins, collègues, commerçants, amis, famille, etc. Nous recevons tous les jours des témoignages de personnes qui l'ont vu seulement parce que quelqu'un leur en a parlé et qui sont ravis d'avoir au la chance de voir un tel spectacle !

Cet été dans les lieux touristiques, ou à la rentrée près de chez vous, nous vous rappelons qu'il sera relativement simple de programmer Cristeros dans une salle, même mono-écran, ne serait-ce que pour une ou deux séances dans la semaine, à partir du moment où vous êtes à même de justifier que vous êtes capable de fédérer un groupe d’une 50aine de personnes (paroisse, association ou autre). Pour cela, il vous suffit de contacter la salle de cinéma de votre quartier pour voir s’il est possible de programmer une séance spéciale à tel ou telle date.

De même, si vous travaillez dans l’enseignement privé ou en aumônerie, vous pouvez programmer en journée une séance scolaire à tarif réduit en lien avec votre cinéma de quartier. A chaque fois, si le responsable de la salle est d’accord pour cela, invitez-le à se mettre en contact avec notre programmateur : Davy Antoine - 06.87.39.39.57 – davy.antoine@orange.fr

08:49 Publié dans Communiqués de presse, Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.