Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 janvier 2015

Fronde dans les collèges.

najat-vallaud-belkacem-a-lance-hier-une-grande-mobilisation-nationale-pour-les-valeurs-de-la-repulique-a-l-ecole-afp.jpg

David Charpen

Président de Résistance à l'immigration 

Suite aux attentats terroristes des 7 et 8 janvier dernier, la ministre de l'Education nationale, l'impayable Najat Vallad-Belcacem, a demandé aux enseignants d'imposer une minute de silence aux élèves. La conséquence de cette consigne est proprement terrifiante.

De son propre aveu, le ministère relève des incidents dans 700 collèges sur 5 000. Ces « incidents » sont suffisamment graves pour avoir nécessité l'intervention des chefs d'établissement dans les classes. Ceux-ci durent souvent être appuyés par les forces de l'ordre. Ils se sont caractérisés par des actes de rébellion à l'encontre des enseignants : sifflements, bras d'honneur, insultes, menaces, agressions...

Un ami de Synthèse nationale, délégué syndical dans un collège de Lyon, nous informe que des incidents mineurs se sont produits dans trois à quatre fois plus d'établissements, soit de 2 100 à 2 800 collèges sur 5 000 ! Nul ne doit plus douter que les enseignants, comme beaucoup de fonctionnaires, sont confrontés à un public de plus en plus violent nourrissant une haine farouche de la France. L'interdiction par le gouvernement des spectacles de Dieudonné et le recueillement de François Hollande et Manuel Valls accompagnant Benyamin Nétanyahou dans la grande synagogue de Paris, aurait aggravé les choses.

Les collèges et lycées de France sont en passe de devenir de véritables poudrières de moins en moins contrôlables ce qui corrobore les impressions que nous avions eues sur les réseaux sociaux lorsque de « bons Français » s'étaient précipités pour présenter les meurtriers de Charlie Hebdo et de la supérette en héros.

23:16 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.