Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 12 octobre 2014

Un entretien avec Roland Hélie dans le quotidien Présent :

8204-20141008.jpgEntretien avec Catherine Robinson

Présent de mercredi 8 octobre 2014

Dimanche 12 octobre vous organisez la 8e journée nationaliste et identitaire de Synthèse nationale (*), quel en sera le thème ?

 « Nations, civilisations, des mots qui pour nous veulent encore dire quelque chose… ». Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant… En effet, au moment où toute la classe politique semble avoir définitivement tiré un trait sur l’existence même de la nation française et au moment où la haute finance mondialiste s’évertue à diluer toutes les formes d’identités afin d’imposer sa conception homogénéisée de la planète, il nous a semblé utile de rappeler que, pour nous nationalistes et identitaires, les mots « nations » et « civilisations » ont encore un sens. C’est donc le thème de cette 8e Journée de Synthèse nationale.

Comment se déroulera cette manifestation ?

Depuis leur lancement en 2007, les journées de Synthèse nationale sont devenues le grand rendez-vous d’automne de la Droite nationaliste. Chaque année entre 500 et 1 000 personnes y ont assisté. Leur succès correspond à une nécessité de réunir, au-delà des appareils et des chapelles, les militants et les sympathisants de la cause nationale.

Cette 8e édition comprendra une partie politique et une partie festive. Il y aura donc, de 11 h 30 à 13 h 00, une table ronde au cours de laquelle s’exprimeront des personnalités de notre famille d’idées comme Arnaud Raffard de Brienne qui nous parlera du dangereux Traité transatlantique, Georges Feltin-Tracol qui vient de publier un livre choc, En liberté surveillée, qui est un véritable réquisitoire contre le Système liberticide dans lequel nous vivons, Thomas Joly, le Secrétaire général du Parti de la France, qui nous parlera de l’engagement nationaliste, Kevin Reche, le courageux animateur du Collectif Sauvons Calais, Richard Roudier, Président du Réseau Identités, abordera pour sa part le délicat problème de la division territoriale, Robert Spieler, ancien député et bien d’autres.

L’après-midi, de 15 h 00 à 17 h 00, ce sera le « meeting » avec Serge Ayoub, le porte-parole du courant solidariste français, Pierre Vial, Président de Terre et peuple,  Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, Francis Bergeron que l’on ne présente plus aux lecteurs de Présent, Luc Pécharman, délégué lillois de Synthèse nationale, et moi-même. Voilà pour la partie « politique ».

Et la partie festive ?

Toute la journée il y aura de nombreux stands d’associations, de mouvements, de journaux comme celui de Présent, d’éditeurs et d’artisans… Il y aura aussi une grande librairie et des écrivains qui dédicaceront leurs livres. Vous pourrez ainsi retrouver entre autres Jean-Claude Rolinat, Nicolas Tandler, Philippe Randa qui tiennent des chroniques régulières et pertinentes dans vos colonnes. Ce sera aussi à l’occasion de cette réunion qu’Aramis, qui fut pendant des années l’illustrateur attitré de Présent, présentera son nouveau recueil décapant de dessins de presse intitulé ça calme. A partir de midi un restaurant, de qualité et abordable, sera ouvert ainsi qu’un bar.

Et en plus il y aura des groupes musicaux et en particulier le Docteur Merlin.  Dites-nous en quelques mots…

Effectivement, à partir de 17 h 00 et jusqu’à 18 h 30, un concert au cours duquel se produiront le talentueux Docteur Merlin et le groupe prometteur Northmen Impakt viendra conclure cette 8e Journée de Synthèse nationale.

Depuis l’organisation de ces journées sentez-vous une volonté de rassemblement de la part des différentes variantes de la droite nationale et un afflux de plus en plus important de jeunes militants ?

Synthèse nationale n’est pas un mouvement ni un parti, c’est d’abord une revue et aussi un centre d’agitation politique au service de la cause nationaliste et identitaire. Lorsque nous avons créé ces structures nous nous étions fixés comme objectif d’introduire au sein de notre famille politique un nouvel état d’esprit. Il s’agissait de rompre avec le climat de suspicion permanente qui régnait alors au sein de la Droite nationale. Réunir sur un même plateau ou dans une même revue des personnalités qui se sont souvent affrontées n’était pas une chose facile et pourtant, lorsque l’on consulte la liste de ceux qui ont d’une manière ou d’une autre participé à nos activités, force est d’admettre qu’un grand pas a été fait. Néanmoins, il reste encore beaucoup de travail… Mais ce qui est le plus important, c’est la progression de nos idées dans notre pays et un peu partout en Europe. Quoiqu’en disent les médias aux ordres, celles-ci ne sont pas, loin s’en faut, des idées dépassées. Bien au contraire nous pensons que le XXIe siècle sera celui du réveil des peuples et des nations.

Un dernier mot.

Les lecteurs de Présent sont tous les bienvenus dimanche à Rungis…

 (*) 8e Journée nationaliste et identitaire de Synthèse nationale, dimanche 12 octobre, de 11 h 00 à 18 h 30, Espace Jean Monnet, 47 rue des Solets à Rungis – SILIC (94). Entrée : 10 €

L'entretien dans Présent cliquez ici

00:26 Publié dans 08 - La 8e Journée de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.