Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 septembre 2016

Un entretien avec Roland Hélie sur le site de Riposte laïque

10 JNI R Hélie 3.jpg

Source Riposte laïque cliquez ici

Riposte Laïque : Ce dimanche, à Rungis, Synthèse nationale fête ses dix ans d’existence (*). Peux-tu expliquer à nos lecteurs ce qu’est Synthèse nationale ?

Roland Hélie : Synthèse nationale, c'est d'abord la volonté d'introduire dans la famille nationale les conditions nécessaires pour que ses différentes composantes, au sens large du terme, apprennent à se connaître et à travailler ensemble. La situation dans laquelle est plongé notre pays ne nous permet plus de faire les fines bouches entre nous. Il faut mobiliser toutes les énergies patriotiques, nationalistes et identitaires, dans le respect des spécificités de chacune d'entre elles, pour réveiller notre peuple.

Pour cela, nous avons créé en 2006 une revue, Synthèse nationale, et un site d'information quotidien éponyme. Depuis 2007, chaque année, nous organisons nos "Journées nationales et identitaires" qui rassemblent un nombre croissant de participants. Puis nous avons créé, en 2012, une petite maison d'édition qui a déjà publié une quarantaine de titres. Enfin, nous multiplions les conférences et les "Journées régionales" à Paris et en province, comme ce fut le cas à Lille en avril dernier où nous avons eu le plaisir de recevoir Guy Hamon de Riposte laïque.

En dix ans, nous avons reçu, ou donné la parole dans les colonnes de notre revue, à plus de 150 personnalités. Aujourd'hui, les rapports entre les formations nationales, tout du moins pour la majorité d'entre elles, sont beaucoup plus détendus, et par conséquent plus constructifs, que dans le passé. Je pense que Synthèse nationale n'y est pas pour rien.

Riposte Laïque : Comment les choses vont-elles se dérouler, durant cette journée ?

Roland Hélie : Bien j'espère... Concrètement, notre dixième Journée nationale et identitaire de dimanche prochain, 2 octobre, correspond au dixième anniversaire de notre revue. Nous avons donc essayé de lui donner "un faste" supplémentaire. Elle se déroulera de 11 h à 18 h 30 à l'Espace Jean Monnet à Rungis, lieu que vos lecteurs connaissent bien je crois.

Il y aura plusieurs conférences thématiques, parmi lesquelles une qui devrait particulièrement intéresser nos amis de Riposte laïque puisque toi-même, Mon Cher Pierre, y participe. Il s'agit d'une conférence sur l'identité animée par Luc Pécharman, l'un des piliers de notre organisation, au cours de laquelle interviendront aussi Pierre Vial, Président de Terre et peuple, et Alain Escada, de Civitas. Vous le voyez, toutes les sensibilités seront au rendez-vous. C'est cela Synthèse nationale...

Il y aura aussi un meeting politique à 16 h et, côté hall, une cinquantaine de stands de mouvements, d'associations, de publications, de librairies et d'éditeurs, sans oublier un bar et un restaurant, recevront les visiteurs. Parmi ces stands, il y a bien sûr celui de Riposte laïque.

Ajoutez à cela deux concerts, un de Docteur Merlin et un autre des Brigandes, et un spectacle du caricaturiste Pinatel. Cette dixième journée sera donc le rendez-vous de rentrée des patriotes.

Riposte Laïque : Vous parlez, dans votre présentation, d’un nécessaire offensive nationale et identitaire. Cela se traduit comment ?

Roland Hélie : C'est le thème de la journée. Il faut inciter les patriotes à s'engager. Toutes les campagnes, comme celles de "la quinzaine pour sauver la France", doivent être soutenues. Il faut que nos amis sachent qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes. A eux de prendre des initiatives. C'est le message que nous voulons faire passer.

Riposte Laïque : Vous avez invité Jean-Marie Le Pen. C’est pour embêter la direction du Front national ?

Roland Hélie : Quelle drôle d'idée, loin de nous cette volonté... Jean-Marie Le Pen est en effet notre invité d'honneur. Depuis quarante ans, cet homme mène un combat déterminé contre l'immigration incontrôlée et pour sauver notre identité. Il a sonné le tocsin et on lui a craché à la gueule. Aujourd'hui, un nombre croissant de Français se rend compte qu'il avait raison. Que le mondialisme entraine l'immigration, que l'immigration a pour conséquence l'islamisation, et que l'islamisation se traduit par une volonté de soumettre tous les peuples par tous les moyens, y compris par la violence et le terrorisme. On y est... C'est donc bien naturel que nous l'invitions à notre réunion.

Nous avons aussi invité à prendre la parole au cours du meeting Carl Lang, Président du Parti de la France, Roger Holeindre, infatigable militant de la cause, et Filip Dewinter, le dynamique député identitaire du Vlaams belang d'Anvers qui est notre ami.

Riposte Laïque : Comment vous situez-vous, par rapport aux prochaines élections, présidentielles et législatives ?

Roland Hélie : D'abord, je tiens à préciser que Synthèse nationale n'est pas un parti, ni un mouvement. Nous n'avons donc pas vocation à nous présenter aux élections. En revanche nous incitons nos amis ne pas négliger le combat électoral.

En ce qui concerne la Présidentielle, nous ne nous faisons pas beaucoup d'illusions sur Marine Le Pen. Au lieu de rassembler son camp, elle passe son temps à jeter des anathèmes sur les uns et sur les autres. C'est regrettable. Mais nous ne rentrerons pas dans des polémiques inutiles. Nous préférons considérer sa candidature comme une sorte de baromètre de l'opinion publique.

Quant aux législatives. Elles permettront sans doute à des candidats de la droite nationale, sociale et populaire de se présenter et de pouvoir ainsi incarner une opposition résolue au Système broyeur de peuples et de civilisations qui nous gère. Ce dont nous ne pouvons que nous réjouir.

Riposte Laïque : Après ces dix ans, vous avez d’autres projets ?

Roland Hélie : Beaucoup. L'un d'entre eux intéressera sans doute nos amis de Riposte laïque. il s'agit d'une nouvelle revue consacrée exclusivement au combat contre l'immigration et contre l'islamisation. Cette revue trimestrielle s'appelle "Confrontation" et le premier numéro sera présenté à l'occasion de la réunion de dimanche.

(*) 10e Journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale, dimanche 2 octobre 2016, de 11 h à 18 h 30, Espace Jean Monnet, 47 rue des Solets 94 Rungis Zone SILIC. Entrée 10 €

10 JNI Pierre Cassen.jpg

23:55 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le JT de TV Libertés de vendredi soir parle de la Xe Journée de Synthèse nationale

22:47 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

MASSACRES DES HARKIS EN ALGERIE : CONSEQUENSE D’UNE IGNOBLE FELONIE !

10 JNI JC Rolinat.jpgLe bloc-note de

Jean-Claude Rolinat

Le Président de la République, ex-Premier secrétaire du Parti socialiste, locataire provisoire de l’Elysée jusqu’en mai 2017, vient de rendre un hommage solennel – comme par hasard à quelques mois de l’élection présidentielle ! – aux harkis. Sous ce terme ont été regroupés tous les combattants musulmans de l’Armée française en Algérie française. Mieux, il a reconnu la responsabilité de la France dans les massacres qui ont suivi l’entrée en vigueur des accords d’Evian le funeste 19 mars 1962. Acte paradoxal de la part du Président, alors que son gouvernement a officialisé cette même date honteuse du 19 mars comme celle marquant la fin d’une guerre qui, pendant longtemps, fut maquillée par le terme générique, les « évènements d’Algérie ». Déjà une nouvelle trahison de cette« Ripouxblique » comme dirait Jean-Marie Le Pen….Toutefois, ne boudons pas notre satisfaction. Par la voix du Président légal, sinon légitime, de l’Etat français, notre pays reconnait sa responsabilité dans le massacre des harkis perpétré juste après la date d’entrée en vigueur des accords d’Evian, tuerie de masse que l’on s’accorde à chiffrer par dizaines de milliers de victimes dans des conditions monstrueuses. (Certains avancent le chiffre, énorme, de 150 000 victimes civiles et militaires musulmanes. Ca fait froid dans le dos ! Mais n’entrons pas dans cette sordide querelle des chiffres). Ces exécutions ne sont pas sans évoquer l’actuelle barbarie de Dae’ch. « Bon sang » si l’on peut dire, ne saurait mentir » et les tueurs de l’Emirat islamique sont bien les dignes héritiers des assassins du FLN ! (Même « technique » de décapitation). Comment imaginer que des êtres humains se soient acharnés avec une telle violence démoniaque sur « leurs frères » en religion, leur infligeant d’indescriptibles mutilations et que, une fois leur forfait accompli, ils aient pu regagner impunément leurs foyers ? Et pourtant, la France comme le « Gouvernement provisoire de la République algérienne », l’instance exécutive du FLN, s’étaient engagés par leurs signatures à garantir les droits et libertés des personnes : -«  nul ne pourra faire l’objet de mesures de police ou de justice, de sanctions disciplinaires ou d’une discrimination quelconque en raison d’opinions émises à l’occasion des événements survenus en Algérie, avant le jour du scrutin d’autodétermination, d’actes commis à l’occasion des mêmes évènements, avant la proclamation du cessez-le-feu. Aucun Algérien ne pourra être contraint de quitter le territoire algérien, ni empêché d’en sortir »….Les textes étaient clairs, limpides. Violés dès la première heure de leur prétendue application. VERITAS, le Comité national pour le rétablissement de la vérité historique, s’indigne à juste titre dans son communiqué  du 27 septembre 2016, que « pour l’homme civilisé, un tel acharnement, d’aussi bas instincts, répugnent simplement à être évoqués » et, plus loin, ne comprend pas, ne « s’explique pas de pareilles horreurs perpétrées sur des hommes qui, la veille encore, étaient leurs voisins ou leurs amis ». La trahison gaulliste – comment désigner autrement la volte-face du premier Président de la Vème République ?- a ouvert la porte aux ouvriers de la 25ème heure, à ceux qui devaient donner des gages au vainqueur et faire oublier leur attentisme sinon leur collaboration avec la France. L’ignominie a été accomplie par les autorités françaises qui ont menti aux harkis et à leurs familles, les regroupant, puis les désarmant comme pour mieux les livrer aux égorgeurs du FLN. Heureusement, un grand nombre de cadres a sauvé l’honneur en refusant d’abandonner leurs hommes et a transgressé les ordres reçus. Quels étaient-ils ces ordres ? Rappelons que le ministre Louis Joxe, le père du calamiteux ministre mitterrandien de l’Intérieur, ministre des affaires algériennes, adressa le l6 mai 1962 le télégramme suivant au Haut-Commissaire de France en Algérie, Christian Fouchet : -« Ministre Etat Louis Joxe demande à Haut-Commissaire rappeler que toute initiative individuelle tendant à installation métropole Français musulmans strictement interdite. En aviser urgence nos chefs SAS et commandants unités ».

COMME LES ANGLAIS AVEC LES « VLASSOV »….

Peut-on imaginer pire félonie ? Il est vrai, par exemple, que le Royaume-Uni livra des prisonniers de guerre russes de l’armée Vlassov à la vengeance de Staline. Perfide Albion, perfidie gaulliste ! Le voile du silence, le mensonge, recouvrirent un temps, un temps seulement, ces tragiques circonstances tout comme les massacres d’Européens à Oran dès les premières heures de la proclamation de « l’indépendance ». Les victimes comme les coupables, survivants, ont vieilli. Mais la vérité dans toute sa lumière, exigerait que soit désignés celles et ceux qui ont permis de telles atrocités. Les porteurs de valises du FLN , les terroristes dont les poseuses de bombes, les fellaghas de l’ALN et leurs chefs bien sûr, mais aussi les princes de l’Etat algérien. Mais surtout, surtout, les hiérarques de l’Etat français et leurs fidèles subordonnés qui, sans état d’âme, ont accompli l’inimaginable, abandonner des populations à qui l’on avait juré qu’elles resteraient françaises. Souvenons-nous du fameux « je vous ai compris » d’Alger et du « Vive l’Algérie française » lancé à Mostaganem qui n’auront pas plus de consistance ou de réalité politique que le non moins célèbre « Vive le Québec libre » lancé à Montréal quelques années plus tard. En ces temps d’agitation pré-électoraux, alors que tout le monde, à droite, peu ou prou, se réclame du « gaullisme », n’oublions jamais que la figure tutélaire de la Vème République est responsable, par indifférence ou duplicité, d’une tragédie contemporaine de l’histoire de France. Déjà, à la charnière des années quarante et cinquante, notre pays ne s’était pas montré à la hauteur de sa parole vis-à-vis des Indochinois, notamment des populations des Hauts plateaux tonkinois. Moi, par respect de TOUTES les victimes de la guerre d’Algérie et indépendamment de l’inéluctable évolution politico-administrative de ce pays (1), je n’irai pas, comme certains, à Colombey les deux Eglises….

 * Dont le statut « d’association » prévu dès l’annonce du référendum d’autodétermination.

00:04 Publié dans Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 29 septembre 2016

Dimanche 2 octobre à Rungis, c'est le grand rendez-vous des patriotes...

10 JNI C Lang.jpg

10 JNI Roger Holeindre.jpg

10 JNI R Hélie 3.jpg

10 JNI F Dewinter.jpg

10 JNI JMLP.jpg

MEETING POLITIQUE A PARTIR DE 16 H 00

En savoir plus cliquez ici

09:29 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 28 septembre 2016

Dimanche à Rungis, ce sera le carrefour des idées...

10 JNI Pierre Vial.jpg

10 JNI Alain Escada.jpg

10 JNI Pierre Cassen.jpg

10 JNI L Pécharman.jpg

Ils interviendront à partir 14 h 45

En savoir plus cliquez ici

19:24 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dimanche à Rungis, il y aura aussi du spectacle :

10 JNI Pinatel.jpg

12 h : PINATEL CARICATURE LES POLITIQUES

10 JNI Dr Merlin.jpg

14 H 30  : DOCTEUR MERLIN CHANTE CONTRE LA SOUMISSION

10 JNI Les Brigandes.jpg

17 H : LES BRIGANDES SONT DE RETOUR...

Plus d'infos cliquez ici

15:23 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Charles-Henri d'Elloy dédicacera ses livres dimanche 2 octobre à la Xe Journée de Synthèse nationale à Rungis

10 JNI Ch H d'Elloy.jpg

En savoir plus cliquez ici

12:17 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 27 septembre 2016

Information importante à propos de dimanche à Rungis

10 JNI infos tickets.jpg

En savoir plus cliquez ici

23:35 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Journal du Chaos de cette semaine

2457982678.9.jpg

Pour le lire cliquez ici

22:57 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Réinfo, le magazine du Parti de la France

10 JNI C Lang.jpg

08:45 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 26 septembre 2016

Thierry Bouzard participera à la Xe Journée de Synthèse nationale dimanche 2 octobre à Rungis

10 JNI Th Bouzard.jpg

En savoir plus cliquez ici

12:24 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

TIC-TAC, TIC-TAC …. Le krach est en marche

red_arrow_down_crash_1600_clr_2751-567x390.png

Pieter Kerstens

La politique financière imposée par la FED, la BCE, la BOE et la BOJ, qui est caractérisée par des injections massives de capitaux à taux nuls ou négatifs, est une mauvaise option. Les taux zéro encouragent les entrepreneurs à racheter leurs actions et à faire de la croissance externe en s’endettant, mais ils ne les incitent pas à investir, à augmenter leur capacité de production ou leur productivité. Ces taux permettent la survie artificielle de sociétés qui auraient disparues avec des taux « normaux » et empêchent de surcroît l’éclosion de leurs remplaçantes naturelles.

La morosité économique persistante depuis le milieu de 2015, année de la plus mauvaise croissance depuis 2009, qui semblait ne toucher qu’une partie du monde, s’étend maintenant à l’entièreté des pays tant développés qu’aux pays émergents, comme le Brésil, la Russie ou la Chine. L’économie américaine reconnue pour le dynamisme de sa main d’œuvre, sa capacité d’innover et sa mentalité entrepreneuriale s’essouffle à redémarrer à cause de la faiblesse des investissements industriels et commerciaux, de la vigueur du dollar et de l’incapacité de la FED à soutenir une économie par une politique monétaire laxiste. La dette publique des USA s’élève à 19.530 milliards de dollars actuellement et personne ne semble s’alarmer au sujet de cette bombe à retardement.

Les yeux rivés sur une croissance plus faible qu’espérée, qui devrait tourner autour des 3% (avec 2% pour les économies occidentales et près de 5% pour les pays émergents), les grands argentiers de ce monde sont incapables d’insuffler une vigueur à l’économie. Les politiques de baisse des taux s’avèrent inefficaces, voire dangereuses. En effet, les acteurs économiques comme les ménages et les entreprises n’augmentent ni leur consommation, ni leurs investissements. Les liquidités monétaires inondent les marchés et provoquent des distorsions et bulles spéculatives : une hausse des actifs boursiers sans rapport avec la réalité économique et des taux d’intérêt négatifs jusqu’à 15 ans pour de nombreux emprunts d’Etats (allemands, hollandais, belges, français…). Les investisseurs institutionnels, que ce soit les assureurs ou les fonds de pension, se trouvent pris entre le marteau et l’enclume. La réglementation les oblige à acheter des obligations d’Etat, pour lesquelles ils paient un intérêt, avec le risque substantiel de voir leurs actifs se déprécier fortement dans le cas d’une hausse des taux longs. Il s’agit clairement d’une bulle spéculative qui en cas d’explosion mettrait les compagnies d’assurance en grande difficulté et certaines même en faillite.

Les Banksters se font du mouron

Les banques n’existent plus que par leur nom et l’on peut se demander quel est actuellement leur rôle dans l’économie. D’un point de vue conjoncturel, depuis près de 10 ans, la baisse graduelle et constante des taux ne leur permet plus de dégager une marge d’intermédiation suffisante pour être rentable. Leur métier de base a été saboté par les banques centrales, sans susciter une trop grande véhémence de la part des institutions bancaires, car elles tiraient une grosse partie de leurs revenus des marchés financiers. La réglementation a pratiquement réduit à zéro cette source de revenus, les poussant à prendre plus de risques. Le cas de la Deutsche Bank en est le parfait exemple. Cette banque « universelle » offre des services financiers à toutes les entités tant physiques que morales à travers le monde. C’est la plus importante banque dans l’économie la plus puissante d’Europe et une institution appelée « systémique » par les autorités de contrôle, c’est-à-dire que sa faillite entrainerait l’écroulement du système financier mondial.  En janvier 2016, la Deutsche Bank avait annoncé une perte de 6,8 milliards d’euros pour l’année 2015. L’exposition de la Deutsche Bank sur les produits dérivés est estimée à 50.000 milliards d’euros. Cette exposition de la D. B. sur les produits dérivés est 16 fois plus importante que le PIB de l’Allemagne...il va s’en dire que la déconfiture d’un tel établissement aura des répercussions dans votre assiette. Mais que font les responsables politiques ? Et pourquoi ne prennent-ils aucune mesure envers le « shadow banking », cette Finance de l’ombre, véritable système spéculatif qui repose sur la base de prêts extrêmement risqués aux entreprises ? Le Conseil de Stabilité Financière, organe du G.20, a calculé que cette Finance de l’ombre pèse 75.000 milliards de dollars….

Pour sa part la banque italienne Monte dei Paschi di Siena s’enfonce dans le gouffre et son action le 20.09.2016 se trouve à un plus bas historique à 0,19 €, ayant perdu 84% de sa valeur depuis le 1er janvier 2016.

Il est de notoriété publique que beaucoup trop de fonds de pensions européens et mondiaux sont incapables de faire face à leurs obligations par rapport à leurs bénéficiaires. La responsabilité des autorités de surveillance et de contrôle est d’ores et déjà clairement engagée avec le soutien des gouvernements. Il ne faudra pas dire « on se savait pas » ! Il existe des mesures à prendre qui nécessitent du courage, valeur rare parmi les décideurs. Les gestionnaires de fonds, encore appelés « asset managers », sont également dans une position délicate, coincés entre leurs obligations fiduciaires, les contraintes réglementaires et leurs objectifs commerciaux. Les signaux clairs envoyés par les gestionnaires de fonds concernant la liquidité des marchés obligataires, tant vers leurs clients que vers les autorités de contrôle, semblent ignorés. En tout cas tout le monde reste campé sur ses positions : velléité et pusillanimité sont des caractéristiques communes à la grande majorité des intervenants financiers.

BYE-BYE Britannia !

Heureusement, les marchés obligataires poursuivent leur montée inouïe sous l’impulsion du Brexit, favorisant les détenteurs d’obligations d’états souverains. Les mouvements brutaux des marchés financiers ne sont que la traduction des évènements et traduisent la surprise. Cependant, bien que l’économie britannique soit solidement imbriquée dans celle de l’Union Européenne, puisque plus de 40% des exportations britanniques sont achetées par l’Union Européenne, rien de significatif ne devrait perturber ces échanges.

La livre sterling venant de chuter de 10% par rapport à l’euro, cela devrait même permettre à la Grande-Bretagne d’accroître ses exportations. Par ailleurs, les biens exportés par l’Europe vers la Grande-Bretagne ne seront pénalisés que partiellement ; ceux à forte valeur ajoutée ne pâtiront pas de la faiblesse du sterling, à l’instar des biens exportés par l’Allemagne ; il faut se souvenir que malgré un plus haut historique de l’euro en 2007 à 1,63 contre dollar, l’Allemagne présentait une balance commerciale excédentaire de 250 milliards, devant celle de la Chine !

Le climat se détériore dans l’Empire du Milieu

La menace du protectionnisme commercial n’est pas non plus à prendre à la légère. Le républicain Trump souhaite un retour à l’hégémonie américaine et accuse la Chine de manipuler sa monnaie. Le yuan a baissé par rapport au dollar, mais il s’est considérablement apprécié par rapport à la monnaie des autres partenaires commerciaux de la Chine. La balance commerciale de la Chine ne continue d’augmenter que parce que les importations diminuent encore plus vite en raison de la faiblesse de la demande intérieure. La croissance chinoise n’est plus que de 4.5% en chiffre annualisé, soit au plus bas depuis des années. Mais c’est plus le manque de confiance dans les perspectives de la Chine qui frappent les esprits. Les investisseurs étrangers ont réduit leurs investissements ce qui s‘est traduit par des sorties massives de capitaux en 2015 et au début de cette année. En outre, les ménages chinois et les entreprises ont beaucoup investi en bourse dont les performances restent très médiocres ces 2 dernières années. La demande intérieure reste forte mais sans une augmentation substantielle du pouvoir d’achat. La richesse se concentre dans les mains de 50 millions de chinois laissant un grand nombre sur le pavé.

Malgré des hausses de salaires substantielles ces 3 dernières années, les conditions sociales des travailleurs chinois elles, n’ont guère évolué : la protection du salarié est quasi-inexistante, les conditions de travail sont effroyables, les camps de rééducation/concentration -les laogaïs- tournent à plein régime en fournissant une main d’œuvre très bon marché. L’hypocrisie de nos dirigeants, avec l’assentiment des gens, laisse une dictature chinoise écraser son peuple d’esclaves au nom du libre-échange, tout en bombardant par ailleurs les populations civiles du Proche-Orient au prétexte de leur apporter une démocratie dont elles se moquent éperdument.

Dans la même veine, la volonté d’une clique d’eurocrates de soumettre les peuples européens à leurs diktats se trouve battue en brèche par la souveraineté du peuple britannique qui a pu, à tort ou à raison, s’exprimer. Quand la démocratie arrange les autocrates européens ils l’utilisent pour servir leurs intérêts partisans, mais quand la volonté du peuple heurte la leur, alors rien ne va plus…à l’exemple de cette déclaration de Bernard Henri Lévy sur Twitter : «  Défaite probable du Brexit donc, des souverainistes, des xénophobes, des racistes. Reste maintenant à refonder l’Europe. »

Attendons de voir également les résultats de l’élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre et aussi ceux de l’Autriche, le 4 décembre prochain, qui pourraient réserver des surprises et entrainer des répercussions dans la sphère bancaire et financière.

PS : ces derniers jours, les taux d’intérêt négatif concernant plus de 1.000 milliards de dollars en obligations à long terme sont passés à des taux positifs, telles les obligations allemandes à 10 ans et les obligations japonaises à 30 ans. C’est un changement colossal et, s’il se poursuit, les conséquences pour les Etats qui se sont fortement endettés seront financièrement catastrophiques.

07:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Diffusion du Lore sera à Rungis, dimanche 2 octobre, à la Xe Journée de Synthèse nationale

10 JNI Lore diffusion.jpg

En savoir plus cliquez ici

07:08 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mensonges et politique

sarkohollande-3d7ebef609ae8ec2f9d8d898f6400380.jpg

Bernard Plouvier

Qui n’a pas entendu la scie italienne, popularisée et adaptée à diverses sauces sur toute la planète : « Toutes les femmes sont des p…, sauf ma mère qui est une sainte » ? C’est à peu près la même chose que l’on perçoit, en tous pays, à chaque époque électorale : tous les politiciens sont des menteurs [variantes : des canailles financières, voire des crapules perverses], sauf celui que je soutiens.

Lorsque le sentiment l’emporte sur la froide raison, l’on accepte volontairement une vision sélective des personnages et une approche manichéenne de leur propagande : vérité de son bord, erreur ou malhonnêteté chez les adversaires. Cela débouche automatiquement sur le fanatisme, puisque celui qui détient « La Vérité » se sent investi de la mission de l’imposer à autrui. Pour ce faire tout est permis, du mensonge à la violence.

Les individus fiers de leur appartenance à une Nation et qui se sentent solidaires de son histoire sont présentés comme des « fascistes » et les marxistes comme des héros idéalistes, tout au plus un peu maladroits ou excités, de la promotion du monde ouvrier et paysan. Ceux qui combattent l’immigration-invasion, par des Extra-Européens, d’une Europe occidentale et scandinave, à l’évidence victime d’un chômage d’ampleur gigantesque, deviennent automatiquement des « racistes ». De même, les opposants à la religion islamiste, qui a amplement fait étalage, depuis l’année 2014, de ses prodigieuses facultés de haine meurtrière et conquérante, sont des « sectaires intolérants ».

Qu’en 2016 (en attendant mieux, durant l’année à venir), l’on nous resserve ces stéréotypes éculés, ces clichés absurdes, n’est pas étonnant : la bêtise populaire est insondable et la malignité des propagandistes s’adapte merveilleusement à la sottise ambiante.

Il est logique que les gentils employés des maîtres de l’économie globale ressassent ces injures envers leurs adversaires, dits « altermondialistes », que l’on ferait beaucoup mieux de nommer populistes ou continentalistes. On n’est pas surpris des éléments du programme des gentils toutous du globalo-mondialisme, exploitant depuis des lustres le même filon démagogique : intégration des immigrés, création d’emplois, baisse des impôts et augmentation des prestations publiques.

Que l’expérience malheureuse des trente dernières années contredise aussi bien la promesse d’une modification du comportement des immigrés d’origine africaine, proche- et moyen-orientale, que l’offre d’emplois ou la fin des « délocalisations d’entreprises ». Que la baisse des impôts et l’augmentation des dépenses publiques d’intérêt général soient deux groupes de mesures strictement antagonistes. Tout cela ne perturbe nullement auditeurs et lecteurs de blogs débiles sur le Net. Le principe de la propagande démagogique restera éternellement : « Plus c’est gros, plus c’est con, plus ça passe ».

On imagine sans peine ce que pourrait être une opération de désintoxication de l’opinion publique, menée à vive allure par des populistes solidement ancrés dans la civilisation européenne. Après tout, il est simple de démonter les grossiers mensonges de la politicaille globalo-mondialiste… c’est d’ailleurs ce que font un Poutine en Russie, un Trump aux USA.

Il faut croire qu’il n’existe, en France, aucun parti solidement implanté, au point d’avoir une représentation parlementaire et un accès aisé aux grands media, car même la droite dite extrême ne sert à son auditoire que des arguments de centre-droit.

Pourtant les problèmes majeurs qui se posent aux Français de souche européenne (problèmes communs d’ailleurs à toutes les Nations européennes) sont énormes et nécessitent une réponse adaptée rapide :

- lutte puissante contre le terrorisme islamique et la violence des immigrés, ce qui nécessite la réintroduction de la peine de mort dans l’arsenal répressif et l’interdiction faite aux immigrés ou à leurs rejetons d’entrer dans les forces de l’ordre et l’Armée

- retour immédiat dans leurs continents d’origine des immigrés délinquants ou chômeurs

- contrôle draconien des frontières, avec un filtre sélectif, différenciant les Européens de souche des migrants d’origine extra-européenne et de leurs rejetons 

- priorité aux Européens de souche en matière d’embauche 

- rupture avec divers règlements du pseudo-gouvernement européen - quelle peut être la légitimité d’un gouvernement non désigné directement par le peuple ? -, lorsqu’ils diminuent la compétitivité des industries, de l’agriculture et du commerce d’un État européen

- pleine liberté pour un État de moduler sa monnaie en fonction des aléas du commerce international

- gestion entièrement libre pour chaque État des relations étrangères et de la défense du sol national… après tout, la Communauté économique européenne, en 1960, n’avait pas pour objectif de placer les États européens sous la tutelle absolue des USA et de leurs maîtres, les patrons des multinationales. L’on est passé trop vite du concept de marché commun à celui de gentil toutou du globalo-mondialisme.

Tous les politiciens qui ont exercé une part de pouvoir depuis 1981 – droite molle, centre marécageux, pseudo-gauche friquée et communistes, tous voués à l’affairisme politique) ont trahi la Nation française. En saine logique, ils devraient passer en Haute-Cour - certains y ont échappé par l’effet de la sélection naturelle et le sieur Chirac, l’un des deux responsables de la forfaiture de 1976 (soit le décret de regroupement familial des immigrés), est bien placé pour l’éviter.

Le plus drôle, dans l’affaire, c’est que l’un d’entre ces politiciens, en 2017, emportera le jackpot, adoptant la même attitude de soumission aux maîtres de l’économie globale, et distribuant les sinécures dorées de l’État à ses féaux ou à ceux de ses ennemis intimes qui auront une trop forte capacité de nuisance pour être négligés. Et la France s’enfoncera un peu plus dans l’abjection, jusqu’au jour de l’insurrection nationale, libératrice autant qu’épuratrice.

L’année 2017 sera, d’une façon ou d’une autre, annonciatrice d’un changement radical dans la vie de la Nation française.

07:07 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi à Lyon, ouverture du Pavillon noir

14470607_1073675649382480_7789890948188683698_n.jpg

07:07 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 25 septembre 2016

TV Libertés sera présente le dimanche 2 octobre à Rungis pour la Xe Journée de Synthèse nationale

10 JNI TV Lib.jpg

En savoir plus cliquez ici

07:47 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 24 septembre 2016

Plus d'un millier de manifestants samedi après-midi à Versailles contre l'installation du camp pour migrants aux portes de la ville

vers.jpg

Après le rassemblement organisé par Riposte laïque vendredi soir au Trocadéro cliquez ici, plus d'un millier de personnes ont manifesté samedi après-midi à Versailles contre le projet d'installations de centres d'accueil de migrants dans le département des Yvelines, notamment sur les communes de Louveciennes et Rocquencourt cliquez là.

Les manifestants, au nombre de 800 selon la police, étaient appelés à "se mobiliser contre l'implantation maintenant confirmée de migrants à Louveciennes, Rocquencourt et on nous dit maintenant partout dans les Yvelines" par le conseiller municipal versaillais (DVD) Fabien Bouglé.

Derrière une banderole "Camp de migrants = État irresponsable" et aux cris de "Résistance", "Nous sommes le peuple" et "La France en colère", ils ont gagné la préfecture, où une délégation a été reçue peu après 16 heures.

Vendredi soir et samedi après-midi, des centaines de tracts appelant à participer à la Xe journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale dimanche 2 octobre à Rungis ont été distribués aux manifestants.


 

Intervention de Fabien Bouglé, élu DVD de Versailles

19:51 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Roland Hélie vous donne rendez-vous dimanche 2 octobre à Rungis pour le Xe anniversaire de Synthèse nationale

10 JNI R Hélie 3.jpg

En savoir plus cliquez ici

14:42 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Rappel à l'attention des amis savoyards

3680226912.jpg

09:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Rappel à l'attention des amis du Nord

14333705_836730713129618_8933463110296002892_n.jpg

Allez témoigner votre solidarité

avec les camarades identitaires lillois.

09:49 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 23 septembre 2016

Avez-vous votre billet d'entrée à la Xe Journée de Synthèse nationale, dimanche 2 octobre à Rungis ?

10 JNI Billetterie.jpg

Prenez dès maintenant votre billet cliquez ici

09:02 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LiEn : une association pour lutter contre l’accueil des migrants

1.jpg

Source Breizh infos cliquez ici

Dimanche 18 septembre 2016 au matin, l’association LiEn a distribué plusieurs dizaines de tracts au marché de Saint-Brévin pour réclamer un débat public et un référendum quant à l’arrivée de 70 migrants en plein centre-ville.

Il s’agissait de la première action d’une association dont les membres entendent aider, partout en France, les habitants des communes dans lesquelles la présence de migrants est imposée par l’État.

Les membres de l’association LiEn ont arpenté pendant une heure le marché de Saint-Brévin, diffusant deux argumentaires aux habitants de la commune, le premier sur « Le mythe du réfugié syrien » et le deuxième intitulé « Une majorité de migrants refuse de demander l’asile en France ».

Une première positive

Il s’agissait là de la première apparition publique de cette association. Contacté par nos soins, Nicolas Faure, responsable régional de l’association, nous explique que cette mobilisation auprès des habitants de Saint-Brévin était une évidence. « Étant à la fois un des membres fondateurs de LiEn et Nantais, c’est assez logiquement que notre première action a eu lieu à Saint-Brévin » déclare-t-il.

Si l’association est donc toute jeune, son responsable régional ne manque pas pour autant d’ambition.

« Ce premier contact avec les Brévinois s’est très bien déroulé. Notre priorité est désormais de rencontrer les membres du collectif d’habitants opposé à la venue des migrants afin de leur proposer nos services. En parallèle, d’autres responsables régionaux vont se déployer dans toute la France afin de fédérer les résistances à l’arrivée des migrants. »

Des outils pour combattre l’idéologie dominante

L’association LiEn a pour objectif de proposer divers outils afin que le débat d’idées puisse avoir lieu sereinement et équitablement. Parmi ceux-ci : des argumentaires, des formations et même la présence d’un représentant régional lors des réunions d’informations ou des débats publics.

« Les opposants à la venue des migrants dans leur commune sont souvent caricaturés par les associations ou les médias. On leur rappelle qu’héberger des réfugiés est un devoir humain ou encore qu’il est normal d’accueillir des familles fuyant les persécutions. Or, c’est précisément ce discours qui est caricatural ! » s’exclame M. Faure.

« Nous souhaitons donner aux Français les outils intellectuels nécessaires à une double résistance. Premièrement, la résistance contre la vision idéologique véhiculée par les médias et les associations. Deuxièmement, la résistance contre l’imposition par l’État de la présence de migrants. »

Pour la suite, et notamment le projet de mettre une équipe juridique à disposition des habitants, M. Faure promet que plusieurs juristes se sont montrés enthousiasmés par le projet.

Une initiative à suivre de très près.

En savoir plus sur LIEN cliquez ici

08:56 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Avez-vous lu le dernier numéro des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à Pierre Drieu la Rochelle ?

CHN 10 annonce 3.jpg

Bulletin de commande cliquez là

Le commander en ligne cliquez ici

08:42 Publié dans Les Cahiers d'Histoire du Nationalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Depuis la semaine dernière Georges Feltin-Tracol à sa chronique sur la Matinale de Radio Libertés

5429d07b35708a6d4d5a2ac2.jpg

LES AUTRES CANDIDATS À LA MAISON BLANCHE

Georges Feltin-Tracol

Connaissez-vous Jill Stein ? Gary Johnson ? Non ? Il s’agit pourtant d’autres candidats à la présidentielle de novembre prochain aux États-Unis. Si les Partis républicain et démocrate monopolisent la vie politique et focalisent sur eux l’attention des médiats, d’autres candidats qualifiés de « minoritaires » parviennent parfois à franchir les obstacles législatifs spécialement édictés pour les empêcher de concourir à la Maison Blanche pour des résultats plus que négligeables.

Il est cependant possible que cette année du fait de la grande impopularité respective de Hillary Rodham Clinton et de Donald Trump, ces deux « petits candidats » recueillent un nombre record de suffrages. Candidate en 2012 avec 0,36 %, Jill Stein représente le Parti Vert écologiste. Elle pourrait bénéficier de l’appui des électeurs les plus progressistes de Bernie Sanders qui ne se résignent pas à soutenir l’ancienne First Lady. Les sondages lui accorderaient de 3 à 6 %. Ancien gouverneur républicain entre 1995 et 2003 du Nouveau-Mexique, Gary Johnson défend, lui, les couleurs du Parti libertarien. Déjà candidat pour ce parti quatre ans plus tôt, il avait obtenu 1 %. Oscillant dans les sondages entre 4 et 11 %, Gary Johnson attirerait des républicains très anti-Trump qui détestent tout autant la candidate démocrate. Toutefois, le programme libertarien contrevient aux valeurs profonde de la droite religieuse de la Bible Belt.

Comme pour les mormons, les libertariens sont un pur produit de l’américanisme. Libéraux intégraux, les plus radicaux d’entre eux préconisent la fin de l’État et une société civile contractualisée totale, les libertariens dénoncent l’État-Providence, pourfendent la fiscalité et rejettent l’interventionnisme extérieur. Ils prônent aussi l’abolition des frontières, encouragent l’immigration, défendent le mariage homosexuel, soutiennent la détention et le port d’arme et souhaitent au moins légaliser le cannabis. Un candidat libertarien au Canada fit cette déclaration édifiante : « Je veux que les couples gay mariés puissent défendre leurs plants de marijuana avec leurs fusils. »

La quintessence libertarienne s’exprime dans Le Bon, la Brute et le Truand, le film génial de Sergio Leone en 1966. Mus par l’appât du gain, les trois personnages principaux ne recherchent que leur intérêt personnel et ne se soucient guère du bien commun et ce, en pleine Guerre de Sécession…

Jill Stein et Gary Johnson suscitent une curiosité certaine qui démontre que même au pays du bipartisme rigide, des évolutions politiques sont en cours. Qui des libertariens ou des Verts vaincront la malédiction du tiers parti toujours au final éliminé par les deux grandes formations installées ?

Bonjour chez vous !

• « Chronique hebdomadaire du Village planétaire » n° 1, diffusée le 16 septembre 2016 sur Radio-Libertés entre 6 h 00 et 9 h 00.

Radio Libertés cliquez ici

08:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Cercle des Amis de Léon Degrelle sera présent dimanche 2 octobre...

10 JNI CALD.jpg

En savoir plus cliquez ici

07:44 Publié dans 10 - La 10e Journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 22 septembre 2016

Roland Hélie sera vendredi à "La Matinale" de Radio Libertés animée par Arnaud Menu

ob_226f72_rl-logo.jpgRoland Hélie est invité vendredi 23 septembre à La Matinale de Radio Libertés (7 h 00 - 9 h 00) par Arnaud Menu pour présenter la Xe Journée de Synthèse nationale du dimanche 2 octobre prochain ainsi que le nouveau numéro des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à Pierre Drieu la Rochelle.

Pour écouter Radio Libertés cliquez ici

18:52 Publié dans Sur les ondes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Rassemblement de Riposte laïque demain soir vendredi au Trocadéro

RL Troca 23 09.jpg

18:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

MOBILISATION SAMEDI A VERSAILLES CONTRE L'INSTALLATION D'UN CAMP A L'ENTREE DE LA VILLE

chateau-de-versailles.jpg

Chers Concitoyens,

Nous vous informions vendredi de la possibilité de l’installation d’un camp d’immigrés clandestins sur la commune de Louveciennes à l’entrée de Versailles.

D’après des sources informées, l’implantation serait un terrain de 24 hectares, soit l’équivalent de 43 terrains de football, juste à la sortie de l’autoroute A13 à l’entrée de Versailles et du Chesnay.

Ce camp deviendrait le plus grand camp français après celui de Calais… et aurait d’énormes conséquences pour les villes environnantes, Versailles, Le Chesnay, Saint-Germain-en-Laye et l’ensemble des communes périphériques.

Nous sommes intervenus sur Boulevard Voltaire afin de rappeler au préfet et à l’État qu'ils ne doivent pas jouer aux apprentis sorciers.

Jean-Pierre Pernaut a réagi fortement sur son compte Facebook en parlant d’hérésie.

Lorsque l’État agit contre le peuple, il faut se mobiliser ! Nous allons nous rapprocher de la Préfecture pour demander des informations précises au plus vite et vous tiendrons informés !

C’est pourquoi nous vous demandons dès à présent d’informer le plus de monde possible de ce projet, en diffusant ce mail massivement, en l’imprimant et en le distribuant dans les boîtes aux lettres de vos immeubles, à l’entrée des écoles et auprès des commerçants.

Nous vous proposons d’ores et déjà de nous mobiliser pour un rassemblement citoyen le Samedi 24 septembre  prochain à 15 heures sur le parvis de la mairie de Versailles

Notre maison commune, celle de tous les citoyens de Versailles quelle que soit leur sensibilité politique, siège de l’intercommunalité.

Habitants de Versailles, du Chesnay, de Louveciennes et des Yvelines venez faire part de vos inquiétudes aux autorités qui veulent vous imposer des décisions sans aucun respect pour les règles démocratiques.

NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Fabien Bouglé
Valérie d’Aubigny

Conseillers municipaux de Versailles
Groupe Versailles Familles Avenir

11:49 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le pleureur, « homme d’État de l’année » !

obpicnWm1HF.png

Bernard Plouvier

Les Français battent des records en matière de chômage, d’attentats et de fiscalité. Ils ont au moins la consolation d’entendre des discours. Auparavant, nous avions de beaux parleurs ; désormais, nous jouissons du spectacle de moches parleurs. Y avons-nous gagné ? Pas vraiment, mais nous vivons une époque fade et niaise, de politiciens médiocres, laids et gras… peut-être à l’instar d’une majorité d’électeurs.

Depuis 2014, les Français de souche européenne ont enregistré plus de victimes innocentes d’attentats meurtriers que durant la tant lamentée période de l’OAS. En réponse à l’angoisse de ses administrés, notre plantureux Président inaugure les chrysanthèmes, à sa façon gauche et bedonnante, dans laquelle des millions de citoyens doivent se reconnaître.

Lui-même et son gouvernement se sont gargarisés de formules martiales et n’ont en pratique rien fait. Les immigrés extra-européens entrent sur le territoire national, avec ou sans autorisation et, dans les deux cas, sont accueillis par des organismes sociaux qui déboursent des allocations, même pour les clandestins ! Les islamistes se considèrent chez eux, alors qu’ils sont chez nous.

Quelques apprentis terroristes sont-ils interpelés. Aussitôt, de bonnes âmes hurlent que ces assassins en puissance « ont des droits ». Les honnêtes citoyens, ceux qui travaillent et paient des impôts, n’ont que le droit de se taire, puisque la police, fort complaisante lorsque manifestent les immigrés très violents, tabassent les autochtones dès que ceux-ci réclament le retour à l’état antérieur : l’époque où la France était massivement peuplée d’Européens, l’époque où l’islam se faisait discret voire silencieux.

On expulse une dizaine d’activistes gueulant rituellement, tous les vendredis soirs, leur haine de l’infidèle, mais il en reste des milliers sur le sol français et de doctes collaborateurs de l’invasion dissertent sur la « place de l’islam en France ». La réponse est pourtant simple : la République française étant une, indivisible et LAÏQUE, l’islam en tant qu’organisation et que civilisation n’a aucune place.

Les mahométans peuvent croire ce qu’ils veulent, mais ils ne doivent en aucun cas se manifester en dehors de leurs mosquées, qui servent parfois de salles de sport de combat. Quant à la loi coranique, elle n’a pas à être pratiquée en Europe, terre enfin civilisée où la barbarie n’a plus sa place… esclavage, polygamie et asservissement des femmes, mise à mort pour blasphème, tout cela est peut-être bien assorti à un mode de vie primitif et peut sembler utile à des Africains et à des Moyens et Proches-Orientaux, mais n’a rien à faire en Europe.

Évidemment, il y a l’islamo-pétrodollar, l’islamo-dollar du haschich et du trafic des opiacés. Il est certain que roitelets, émirs, présidents islamiques (Saddam Hussein et Muhammad Kadhafi étaient réputés généreux) savent graisser la patte des toutous sages. Il faudra bien, un jour, que des juges s’attèlent à la lourde tâche de rechercher et d’identifier corrompus et corrupteurs. Nous n’en sommes pas là, hélas !

Pour l’heure, nous contemplons le spectacle d’un Président de la Ripoublique encensé, fêté comme une starlette de cinéma, désigné « Homme d’État de l’année »… pour un Français, cela paraît le gag du siècle. C’est peut-être le symbole du rapprochement de l’esprit de New York et de celui d’Hollywood. C’est surtout une pitoyable comédie, jouée par des utilités. Pendant ce temps, la France continue d’aller de mal en pis. Et c’est logique.

Pratiquer en Europe la « politique du chien crevé au fil de l’eau », ce ne peut qu’être applaudi par les maîtres de l’économie globale et de la mondialisation des vies politique et sous-culturelle. L’immigration-invasion, par l’effet du nivellement culturel et du métissage des populations, ne peut que faire disparaître la fraction des Européens dotée d’esprit inventif et critique.

On comprend dès lors que notre plantureux Président, du fait de sa politique globalo-mondialiste et de l’encouragement à l’invasion islamo-africano-orientale, soit un non-chef d’État qui plait à nos véritables maîtres. Mais d’autres non-valeurs, d’autres collaborateurs en puissance de la globalo-mondialisation se bousculent pour lui succéder dans sa sinécure. On peut penser que notre « Président » vient de recevoir son prix de consolation.

10:37 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Riposte laïque lance une campagne sur le thème "PAS UN EURO POUR L'ISLAM"

Plus-un-euro-RR-07.jpg

Pierre Cassen nous en parlera le 2 octobre à Rungis (94)

10 JNI Pierre Cassen.jpg

10:01 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook